1967 : l'accident de Bandini souligne la carence des secours

Le 8 Mai 1967 à Monaco, Lorenzo Bandini était en seconde position à quelque secondes de Hulme

Le 8 Mai 1967 à Monaco, Lorenzo Bandini était en seconde position à quelque secondes de Hulme. Lorsqu'il aborda la chicane du port au quatre-vingt-deuxième tour, sa voiture vint se coller contre les bottes de paille extérieures après la sortie de cette chicane. Il semble que, sous le choc, une roue se détacha alors. La voiture fit un tonneau, retomba sur le pilote et prit feu instantanément, les flammes se communiquant immédiatement aux bottes de paille. Les pompiers étant sur place ne réagissant pas, le prince Michel de Bourbon-Parme, présent parmi les spectateurs, se saisit d'un extincteur et traversa la piste pour éteindre les flammes qui embrassaient la Ferrari sous laquelle était couché le pilote.

Michel de Bourbon-Parme, aidé par quelque autres spectateurs, réussit à retirer Bandini de la voiture, pendant que les pompiers s'efforçaient d'éteindre les flammes qui se dégageaient des bottes de paille. Selon son témoignage, M. de Mourbon-Parme pu éteindre les flammes qui brûlaient Bandini en jetant sa veste sur lui.

Bandini resta couché sur le bort de la piste pendant plusieurs minutes avant de pouvoir être évacué vers l'hôpital sur un bateau de pompier. Il respira faiblement. Conduit à l'hôpital Princesse-Grace-de-Monaco, Bandini a été opéré durant quatre heures et demi par le professeur Châtelain, qui a pratiqué sur le malheureux coureur une trachéotomie et une splénectomie. Lorenzo Bandini, victime de plusieurs lésions pulmonaires par brûlure, est atteint en surface à 70 %.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités