Alonso revient sur Monza

Même s'il se sent confiant pour le Grand Prix de dimanche, l'Espagnol n'est pas prêt d'oublier Monza! Après sa pénalisation, l'explosion de son moteur et la perte de 10 points, il dit avoir "tout mis de côté pour se concentrer sur les trois courses...

Même s'il se sent confiant pour le Grand Prix de dimanche, l'Espagnol n'est pas prêt d'oublier Monza! Après sa pénalisation, l'explosion de son moteur et la perte de 10 points, il dit avoir "tout mis de côté pour se concentrer sur les trois courses restantes et la fin du championnat."

 "Il est évident qu'au fond de moi, je ne l'oublierai jamais. Depuis 20 ans que je fais des courses, dès le karting, j'ai accumulé des tas de souvenirs et d'émotions. Et Monza sera toujours là, dans un coin de mon esprit." explique le champion du monde.

Sur le coup de la colère, il s'était montré intransigeant au sujet de la F1 en affirmant qu'"elle n'était plus un sport". Avec du recul, Fernando Alonso n'a pas changé d'avis.

"Je le pensais en le disant et je n'ai pas changé d'avis. Ce n'était pas de la colère mais mon sentiment. Beaucoup de gens le pensent, mais personne ne le dit. J'adore piloter : c'est mon boulot et ma vie. La  F1, c'est un grand spectacle. Il y a beaucoup de télévisions, d'argent en jeu -droits TV, parraineurs...-, et le pilote fait simplement partie du spectacle. C'est la voiture qui fait la différence. Quand on débute au volant d'une Super Aguri ou d'une Minardi, comme moi, on finit les courses 19e ou 20e. Et l'année suivante, je gagne des courses chez Renault... Il est très difficile dans ces conditions de savoir quel pilote est bon." avoue Alonso.

En ce qui concerne ces dires très séveres à l'égard de Schumacher, Alonso a tenu à expliquer que "la presse espagnole parlait trop..."

En effet, la question posée était de savoir ce qu'il pensait des retraites de Zinedine Zidane et de Michael Schumacher. "J'ai simplement dit que pour moi, Zidane était plus fairplay et qu'il était un plus grand sportif. Zidane était mon sportif favori et puis Michael pilote toujours. Nous en reparlerons lorsqu'il se sera vraiment retiré." précise Alonso.

A propos des chiffres publiés par la FIA qui montrent que Michael Schumacher est le pilote le plus populaire, Fernando Alonso a juste répondu "Tant mieux pour lui ! Moi, je ne recherche pas du tout la popularité. Je veux juste piloter et gagner."

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso
Type d'article Actualités