Des sanctions peu probables pour Briatore et Alonso

Un porte-parole de la FIA a démenti les rumeurs selon lesquelles l'équipe Renault pourrait être pénalisée pour avoir discrédité la Formule 1, via ses récentes accusations plutôt viriles

Un porte-parole de la FIA a démenti les rumeurs selon lesquelles l'équipe Renault pourrait être pénalisée pour avoir discrédité la Formule 1, via ses récentes accusations plutôt viriles.



"

Une sanction n'est pas probable

", dit le porte-parole au magazine 'Auto Motor Und Sport', après que Flavio Briatore ait émis des doutes sur l'impartialité du corps gouvernant, suite à la fameuse pénalité de Fernando Alonso à Monza.



Briatore se serait également excusé personnellement au Président de la FIA, Max Mosley. Excuses répétées dans un communiqué officiel.



La FIA avait pourtant étudié le cas de l'italien, avec des sanctions pouvant aller de l'amende de $40.000 à l'exclusion définitive du championnat de F1.



Et pour finir, un mal pour un bien, puisque Mosley a décidé de se pencher plus en avant sur la question des règles concernant les gênes en qualifications.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Flavio Briatore
Type d'article Actualités