Di Montezemolo r?pond ? Briatore, qui lui s'excuse

Le Président de Ferrari Luca di Montezemolo a accusé son compatriote Flavio Briatore de manquer de classe

Le Président de Ferrari Luca di Montezemolo a accusé son compatriote Flavio Briatore de manquer de classe.



Briatore, patron de Renault F1, a insinué à la télévision italienne que la pénalité infligée en qualifications à Fernando Alonso faisait partie d'un plan de conspiration de la FIA avec Ferrari pour l'aider à gagner le titre.



"

Des gens autour d'une table ont déjà décidé de l'issue du championnat

", disait Briatore. "

Il n'y aura plus de lutte pour le titre.

''



Même dans le communiqué de presse après-course de Renault, l'équipe se plaignait des commissaires et de leur décision controversée concernant Alonso et la casse moteur qui en aurait, selon eux, été la conséquence indirecte.



Luca Di Montezemolo a répondu d'une volée : "

Dans la vie, il faut avoir un petit peu de classe et je ne préfère donc pas répondre.

''



Briatore "

a manqué une belle occasion de se taire

", ajoute l'italien.



Briatore, lui, s'est défendu de telles accusions, d'autant plus que des menaces émanant de la FIA elle-même l'ont touché en fin de journée : il pourrait être sévèrement réprimandé.



"

Ces commentaires qui m'ont été attribués dans la presse aujourd'hui ont été complètement sortis de leur contexte

", se défend-il. "

Une remarque blagueuse a été tournée en quelque chose qui n'avait pas lieu d'être. J'ai toute la confiance dans le corps gouvernant de notre sport et attends avec impatience que notre équipe se batte et gagne à nouveau le championnat de Formule 1 cette saison.

"

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luca Di Montez , Fernando Alonso , Luca di Montezemolo , Flavio Briatore
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités