Fisichella s'est sacrifi? pour Alonso

Pat Symonds a été élogieux envers Giancarlo Fisichella dimanche après la course

Pat Symonds a été élogieux envers Giancarlo Fisichella dimanche après la course. L'italien a sacrifié ses chances de bien figurer lors du Grand Prix de Turquie en évitant l'inévitable lors du premier virage : un accrochage avec son coéquipier Fernando Alonso.



"

Fisi a très bien réagit lors du départ, il pensait qu'il allait heurter Fernando

", a déclaré le directeur de l'ingénierie Renault après que Fisichella ait fait son tête-à-queue au premier virage.



"

Il a tout bloqué, sachant qu'il pourrait ainsi éviter Fernando, chose qui je pense était plutôt généreuse. Il s'est sacrifié et a roulé comme un beau diable le reste de la course.

"



Alonso et Fisichella partaient de la deuxième ligne de la grille, derrière les Ferrari de Felipe Massa et Michael Schumacher. Tous les quatre sont passés à la limite de la correctionnelle, après que Schumacher ait fait un grand écart vers Alonso pour repousser son attaque.



Fisichella dût après l'incident rentrer aux stands pour remplacer le nez cassé de sa monoplace et réussit à finir à une belle sixième place.



Renault reste ainsi devant Ferrari au classement constructeurs avec deux points d'avance seulement, cas similaire à celui de la même période l'année dernière, où McLaren avait sensiblement le même score que Renault, à trois courses de la fin.



"

Michael zigzaguait pas mal sur la piste et les autres pilotes ont dû l'éviter

", se plaignait Fisichella.



"

J'ai freiné assez tard et il y avait un risque d'accrochage avec Fernando, alors j'ai freiné encore plus fort, ce qui a eu pour effet de bloquer mes roues arrière et me fit faire un tête-à-queue.

"

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Michael Schumacher , Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités