GP de Chine : Schumacher bouleverse le championnat

La course promet d’être passionnante avec une pisté détrempée, ce qui n’est pas sans rappeler un certain Grand Prix de Hongrie où on avait assisté à un podium incroyable

La course promet d’être passionnante avec une pisté détrempée, ce qui n’est pas sans rappeler un certain Grand Prix de Hongrie où on avait assisté à un podium incroyable. A noter que le choix des pneus est difficile car il ne pleut plus et la piste s’assèche petit à petit.

Le départ est lancé et la hiérarchie reste à peu près la même que la grille de départ, à l’exception de Räikkönen qui a doublé les deux Honda et qui attaque Fisichella., en revanche Kubica est sorti large au premier virage et a perdu quelques places.

Du côté de chez Toro Rosso, on roule vite aussi car Speed et Liuzzi ont gagné chacun trois places. Pendant ce temps, Alonso s’enfuit, à 4 tours du départ il a déjà 7 secondes d’avance sur Fisichella. M. Schumacher arrive à gagner une place sur Barrichello tandis que Massa tente de remonter et commet quelques erreurs en faisant un tour dans les graviers au dernier virage.

Coulthard est lui aussi en difficulté, il perd beaucoup de places, mais à la radio on lui indique que les autres sont en 2 pit stops. C’est effectué, Räikkönen double Fisichella et M. Schumacher double Button (il est donc à 23 secondes d’Alonso). En effet, Räikkönen était bloqué par Fisichella car il établit tout de suite le meilleur tour en course : 1:44.00.

Button est le premier à rentrer aux stands au tour 41, alors qu’Alonso glisse sur le gazon, il perd 4 secondes. Le suivant à s’arrêter est Räikkönen, on lui rajoute juste de l’essence, il ne change pas ses pneus. Même stratégie pour Barrichello et pour De La Rosa.

La malchance est de retour, Räikkönen est au ralenti, il est obligé d’arrêter sa course à 37 tours de la fin, en revanche Liuzzi s’offre un joli tête-à-queue. M. Schumacher s’arrête aux stands, tout comme Alonso, qui lui change ses pneus. Fisichella s’arrête aux stands et Kubica explose les chronos (1:42.072). Le pilote polonais s’arrête et il est le premier à partir en pneus slicks, mais il part en tête-à-queue, il arrive tout de même à reprendre la piste. Il est obligé de revenir aux stands pour chausser des intermédiaires.

Alonso perd beaucoup de temps et Schumacher revient comme un boulet de canon sur Fisichella. Giancarlo  est dans l’inconnu : faut-il doubler Alonso qui le bloque ? Massa s’arrête aux stands. Alors qu’Alonso se fait doubler et par Fisico et par Schumacher ! Alonso est en difficulté, il manque totalement de grip à l’avant.

Button rentre au stand et il chausse des slicks, tout comme Massa. Alonso lui aussi rentre aux stands pour chausser du slick, mais il y a un problème aux stands sur le pneu arrière droit. Fisico a du mal à résister à Schumi ! De La Rosa s’arrête lui aussi pour chausser des pneus slicks, la stratégie a l’air d’être la même pour beaucoup d’écuries, mais beaucoup font des erreurs et partent à la faute dont De La Rosa.

Le drapeau jaune est agité car Monteiro est sorti, une voiture de sécurité qui relancerait la course ? Apparemment non, en revanche Schumacher s’arrête pour passer un train de slicks. Un tour plus tard, Fisico rentre aussi, à la sortie il se fait surprendre par Schumi qui devient leader de la course.

Virtuellement, M. Schumacher est leader au championnat du monde pilotes. Trulli rentre au garage à 14 tours de la fin, c’est l’abandon d’une course pas très intéressante pour Toyota.

On se bagarre aussi chez Honda pour la 5e place. Nouveau coup de théâtre : Massa abandonne. Il a tapé avec Coulthard. Alonso lui aligne les meilleurs tours en course, il n’est plus qu’a 15 secondes de Schumacher, il est revenu sur Fisico qui le laisse passer.

A l’arrière, Button part à la faute et De La Rosa en profite pour prendre la 6e place. R. Schumacher rentre lui aussi au garage et abandonne. Carambolage dans le dernier tour entre Barrichello, Button et Heidfeld. Button termine 4e, De La Rosa 5e et Barrichello est 6e.

Le drapeau à damier s’agite, et le verdict tombe : M.Schumacher remporte le GP de Chine, suivi par F. Alonso et la 3e place est pour Fisichella. Renault est donc leader au championnat constructeurs et du côté du championnat pilotes, Schumacher est devant, même s’il est à égalité de point avec Alonso, mais il a plus de victoires.

Décidément, le championnat se jouera jusqu'à la dernière course au Brésil !

Pos. Pilote Equipe Temps Points
1 M. Schumacher Ferrari -- 10
2 F. Alonso Renault + 3.100 8
3 G. Fisichella Renault + 44.100 6
4 J. Button Honda + 1:12.000 5
5 P. de la Rosa McLaren + 1:17.100 4
6 R. Barrichello Honda + 1:19.100 3
7 N. Heidfeld BMW + 1:31.900 2
8 M. Webber Williams + 1 tours 1
9 D. Coulthard Red Bull + 1 tours 0
10 V. Liuzzi Toro Rosso + 1 tours 0
11 N. Rosberg Williams + 1 tours 0
12 R. Doornbos Red Bull + 1 tours 0
13 R. Kubica BMW + 1 tours 0
14 T. Sato Super Aguri + 1 tours 0
15 S. Speed Toro Rosso + 1 tours 0
16 C. Albers Spyker MF1 + 3 tours 0
17 S. Yamamoto Super Aguri + 4 tours 0
N'a pas terminé
18 R. Schumacher Toyota + 7 tours 0
19 F. Massa Ferrari + 12 tours 0
20 J. Trulli Toyota + 18 tours 0
21 T. Monteiro Spyker MF1 + 19 tours 0
22 K. Räikkönen McLaren + 38 tours 0

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Toro Rosso , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités