Italie, pr?sentation : r?tro compl?te sur le circuit de Monza

GP d’Italie 2006 765e Grand Prix de Formule 1 57e Grand Prix d’Italie 15e Grand Prix de la saison 2006 Circuit de Monza- 5,793km – 53 tours à parcourir (soit au total 306,720 Km)57e Grand Prix d’Italie et 56e Grand prix organisé dans le Temple de...

GP d’Italie 2006

765e Grand Prix de Formule 1

57e Grand Prix d’Italie

15e Grand Prix de la saison 2006



Circuit de Monza

- 5,793km – 53 tours à parcourir (soit au total 306,720 Km)


57e Grand Prix d’Italie et 56e Grand prix organisé dans le Temple de Monza, inutile de préciser que la Formule 1 et toutes les générations connaissent ce tracé mythique, situé dans le nord ouest du pays transalpin. C'est le tracé le plus rapide du championnat (315 Km/h de moyenne), mais également la course la plus courte du championnat à plusieurs reprises. C’est également un endroit où la ferveur des Tifosi se fait plus que ressentir.



En 2005...

Montoya, avec un temps en 1:21.054, avait pris le départ en première position sur la grille.

Le meilleur tour en course fut l'oeuvre de Kimi Räikkönen en 1:21.504

Mais la victoire revint à Juan-Pablo Montoya sur McLaren, devant Fernando Alonso (+2.479) et Giancarlo Fisichella (+17.975)



Histoire du circuit

Depuis 1950, le circuit connut plusieurs modifications. Ainsi, de 1955 à 1962 s’alternaient deux types de tracés : un court, ressemblant à peu près a l’actuel (cela est relatif, car il y avait moins de chicanes, pour ne pas dire quasiment aucune), et un long de 10 Km, qui empreintait l’intégralité de l’ovale de Monza. La dernière modification date de 1999 et n'était qu'une accentuation de la Variante del Rettifilo.

Comme chacun sait, le seul Grand Prix d'Italie ne s'étant pas déroulé à Monza eut lieu en 1980 à Imola, à l'époque encore un jeune et fringuant circuit (ça ne nous rajeunit pas !).

Le Grand Prix d’Italie 2003 détient également un record plus ou moins intéressant : celui du Grand Prix "complet" le plus court de l’histoire de la F1, puisqu'au mieux, les 53 tours furent bouclés en 1h14m et 19s par Michael Schumacher. Le Grand Prix d’Italie 2005 ne durera que 12 secondes de plus...

Autre record plus ou moins instructif : le Grand Prix d’Italie 2005 n’eut aucun abandon, tous les pilotes finirent leurs courses avec une voiture et un corps en un seul morceau.

Encore un autre record, car ce circuit les cumule, celui du mythique Grand Prix d’Italie 1971, où le victorieux Peter Gethin remporta la seule victoire de sa carrière avec... un centième de seconde d’avance sur Ronnie Peterson et six dixièmes sur Howden Ganley qui était classé... 5eme. Inutile de dire que ce Grand Prix fut l’un des plus serrés de l’histoire.

Rappelons qu’aucun pilote italien n’a gagné ce Grand Prix depuis 1966 et Ludovico Scarfiotti. Est-ce que Giancarlo Fisichella, Jarno Trulli ou Vitantonio Liuzzi réussiront-ils à mettre fin à cette sorte de malédiction ?

Et évidemment, une pensée pour Ronnie Peterson, le pilote suédois mort lors d’un carambolage au premier tour du Grand Prix d’Italie 1978, de même pour le grand Alberto Ascari, mort en essais privés sur ce circuit en 1955.

Pensons également à Wolfgang von Trips, mort ici en 1961, dans un accident qui coûtera également la mort à 14 membres du public...

Et pour finir, un dernier hommage à ce commissaire de piste de 30 ans, tué sur le circuit en 2000...

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jarno Trulli , Michael Schumacher , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Alberto Ascari , Vitantonio Liuzzi , Ronnie Peterson , Howden Ganley , Peter Gethin
Équipes McLaren
Type d'article Actualités