Japon, présentation : dernier tour à Suzuka

Grand Prix du Japon 2006767eGrand Prix de Formule 122eGrand Prix du Japon20eGrand Prix organisé sur le circuit de Suzuka17eGrand Prix de la saison 2006 Circuit de Suzuka- 5,807 Km - 53 tours à parcourir (soit au total 307,573 Km)Suzuka, seul...

Grand Prix du Japon 2006

767eGrand Prix de Formule 1

22eGrand Prix du Japon

20eGrand Prix organisé sur le circuit de Suzuka

17eGrand Prix de la saison 2006



Circuit de Suzuka

- 5,807 Km - 53 tours à parcourir (soit au total 307,573 Km)



Suzuka, seul circuit en huit de la saison, est évidemment connu de tous : combien de fins de saison a-t-il arbitrées ? Combien de Champions du Monde a-t-il couronnés ? Un beau nombre, il faut l’avouer, depuis 1987, ce grand circuit est là, comme un mur qui semblait à priori indestructible, que tout les pilotes aiment, que tout les fans de la F1 aiment, et caetera.

Il sera remplacé l’année prochaine par le Fuji Speedway.

Ce sont les aléas de la Formule 1. Bonne raison, donc, pour rendre hommage à ce circuit en se postant tous devant la prochaine retransmission à 7h00 du matin !

Mis à part cela, ce circuit est connu pour son côté technique (très simple : pour passer parfaitement un virage, il faut passer parfaitement celui qui le précède, et ainsi de suite), pour ses virages célèbres (le Casio Triangle, chicane finale qui suit une extrêmement longue ligne droite. Ou bien le virage Spoon, très long virage vers la ligne droite) et son ambiance toujours très « décontractée ».



En 2005…

Kimi Räikkönen remporta la course, avec à peine 1.5 seconde d'avance sur Fisichella et 17 secondes sur Alonso. Et c'était donc Ralf Schumacher qui avait eu la pole en 1:46.106

Le meilleur temps en course fut signé par Räikkönen en 1:31.'540

Rappelons également que Fernando Alonso, Kimi Räikkönen et Micheal Schumacher partirent respectivement aux 16e, 17e et 14e places. Le Grand Prix qui suivit laisse encore un très grand souvenir aux fans de la F1 (Räikkönen dépassant Fisichella à l’avant-dernier tour après avoir fait une grandiose remontée).


Histoire du circuit

Histoire de rafraîchir quelques mémoires, voici la liste des pilotes ayant été sacrés Champions du Monde et ayant obtenu le titre pilotes sur ce circuit.

En 1987, ce fut Nelson Piquet, en 1988 Ayrton Senna, en 1989 Alain Prost après un accrochage plus qu’étrange avec son coéquipier, en 1990 Ayrton Senna après un incident... étrangement similaire, en 1991, ce fut à nouveau Ayrton Senna, en 1996 Damon Hill, en 1998 et 1999 Mika Häkkinen et en 2000 et 2003, ce fut Micheal Schumacher.

Les japonais, également, réussissent bien sur ce circuit : si Aguri Suzuki y a décroché son seul podium, Takuma Sato y a remporté deux points en 2002 au volant d’une Jordan Mugen Honda déjà à l’époque très vieillissante. Et il y remporte encore régulièrement des points (3 en 2003 et 5 en 2004), cela est-il un signe pour Super Aguri et son équipe de pilotes 100% japonais ?


Un autre circuit a hébergé le Grand Prix du Japon : le Fuji Speedway, qui organisa deux GP en 1976 et 1977. James Hunt y fut sacré Champion du Monde 1976, et remporta la victoire en 1977 avec une minute d’avance sur ses adversaires.

Rappelons que le Japon a aussi organisé à deux reprises le Grand Prix du Pacifique à Aida, un circuit relativement médiocre, pas vraiment rapide, où il est difficile de trouver des endroits pour dépasser. On peut espérer que Suzuka reviendra éventuellement sous le nom de Grand Prix du Pacifique par le futur.

Beaucoup de pilotes japonais ont évolué en F1 depuis les années 90, des noms comme Taki Inoue, Shinji Nakano, Aguri Suzuki, Satoru Nakajima, Ukyo Katayama ou bien Takuma Sato et Yuji Ide, pour les plus récents, vous disent tous quelque chose. Si pour le Japon, la quantité ne fait pas tellement la qualité (18 pilotes japonais ont évolué en F1, pour 2 podiums et 2 meilleurs tours en course au total), espérons qu’un jour ou l’autre, les japonais auront droit à une belle et grande victoire de l’un de leurs représentants.

Petite anecdote amusante : en 1976, le jeune pilote japonais Masahiro Hasemi écrivit son nom dans l’histoire en réalisant le meilleur tour en course sur une piste de Fuji détrempée pour sa première et seule course en Formule 1. Si l’exploit en lui-même est a priori possible, il faut juste savoir que le MTC en question a été réussi sur un tour où le pilote avait simplement perdu trois places, dépassé par une bande de fous furieux (Laffite en tête). L’erreur de chronométrage était donc logique et plus que sûre, mais la FIA a quand même homologué le résultat. Pour le sport !

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Takuma Sato , Ralf Schumacher , Mika Hakkinen , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Shinji Nakano , Alain Prost , Ayrton Senna , Damon Hill , Satoru Nakajima , Nelson Piquet , Ukyo Katayama , Masahiro Hasemi , Yuji Ide , Aguri Suzuki , Taki Inoue , James Hunt
Type d'article Actualités