La FIA est en pleine fr?n?sie

Après l'histoire des ailerons flexibles

Après l'histoire des ailerons flexibles. Après un nombre incalculable de pénalités en qualifications pour une multitude de pilotes et une foule de raisons depuis le début de la saison. Après l'interdiction des ailettes verticales de la BMW F1.06 et des 'mass dampers' de Renault (affaire passée du oui au non approximativement six fois en deux semaines).

Et après la disqualification des Midland en Allemagne la semaine dernière, arrivent aujourd'hui une nouvelle fois des sanctions de la part de la FIA pour les pilotes et leur équipe respective. Et plus précisément, les deux derniers Champions du Monde de F1 en activité et actuels leaders du championnat : Alonso, Schumacher.

La FIA ne s'en rend peut-être pas compte, mais sa main-mise sur ce sport, son influence et sa prédisposition à vouloir formater excessivement (intentionnellement ?) les résultats sportifs, nuisent à l'image de la F1.

Quoi qu'il en soit, sachez qu'il y a eu d'autres victimes de la crise aujourd'hui : Scott Speed s'est vu retirer son meilleur temps en qualifications après avoir "gêné" un autre pilote. Et Tiago Monteiro a écopé $250 d'amende pour avoir dépassé la limite de 60 km/h dans la pitlane.

Des sanctions sans doute justifiées, mais bien trop nombreuses pour que la direction qu'entreprend la FIA ne soit prise au sérieux.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Tiago Monteiro , Scott Speed
Type d'article Actualités