La FIA joue contre Renault mais toujours pour Ferrari

Trois ans après ils nous refont le coup du système légal qui devient illégal !Budapest 2003 : le titre s'éloignant pour Ferrari après une course décevante au Hungaroring, Super Mosley trouvait un problème d'épaulement aux pneus Michelin et redorait...

Trois ans après ils nous refont le coup du système légal qui devient illégal !

Budapest 2003 : le titre s'éloignant pour Ferrari après une course décevante au Hungaroring, Super Mosley trouvait un problème d'épaulement aux pneus Michelin et redorait le blason de Bridgestone.
Hockenheim 2006 :  le système d'amortisseur supplémentaire de Renault datant de 2005 est déclaré illégal par le délégué technique de la FIA Charlie Whiting. Il est plus que décevant de voir le duel tant espéré entre Renault et Ferrari tourner à l'avantage des rouges et nous priver d'une lutte entre ces deux équipes par un subterfuge dont la FIA a le secret.

Comment le système Renault autorisé et utilisé depuis le Grand Prix du Brésil 2005, autorisation donnée par les services techniques de la FIA et Charlie Whiting, devient-il soudainement illégal ? Charlie Whiting est à la tête de l'autorité technique de la FIA et c'est lui qui a donné son autorisation à Renault pour monter son système d'amortisseur supplémentaire. 

Carton rouge à Charlie Whiting délégué technique de la FIA et à Max Mosley pour soudainement interdir le système Renault - la Renault fonctionnait trop bien - la ficelle est trop grosse - alors que l'écurie française était en passe de gérer et de remporter son second championnat du monde pilote et constructeur, alors que cette même interdiction a été déjugée par les commissaires de course d'Hockenheim qui n'ont rien vu d'illégal au système Renault.

Le timing est plus que suspicieux, si peu de temps après le Grand Prix de France où Fernando Alonso a difficilement atteint la seconde place. Quelque chose devait être fait pour que l'écart entre Schumacher et Alonso soit plus important afin que Schumacher soit en mesure de remporter le championnat 2006 et de peut-être laisser sa place à Räikkönen chez les rouges. Sachant que Ross Brawn et Charlie Whiting sont les plus grands amis du monde, alors que le délégué technique de la FIA se doit de faire preuve d'une impartialité totale, deux questions embarassantes se posent : pourquoi interdire ce système maintenant ? Et l'interdiction fait-elle suite à une réclamation d'une autre équipe ? Pour rappel, en 2003, au moment de l'affaire des pneus Michelin, Charlie Whiting n'avait pas avoué une réclammation de Ferrari alors que Ross Braun avait avoué en avoir parlé à Whiting. Whiting fait partie du clan Ecclestone, tous les deux étant d'anciens membres de l'écurie Brahbam.

Si Whiting a de réelles compétences en tant que directeur de course, il serait peut-être temps qu'il laisse sa fonction de délégué technique au profit de quelqu'un de réellement impartial.

E. Metral, d'après l'article de Andrew Davies de www.planet-f1.com

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Ross Brawn
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités