Le gouvernement approuve les travaux de Silverstone

Bernie Ecclestone se plaint depuis plusieurs années des infrastructures présentes à Silverstone, menaçant régulièrement de délocaliser, voir même de supprimer, ce Grand Prix

Bernie Ecclestone se plaint depuis plusieurs années des infrastructures présentes à Silverstone, menaçant régulièrement de délocaliser, voir même de supprimer, ce Grand Prix.

Le BRDC (British Racing Drivers’ Club), qui s’occupe en partie de l’organisation de cette épreuve, a envisagé un plan de restauration qui permettrait de renouveler les équipements présents dans le paddock et dans les stands.

Ces travaux prévoient aussi une amélioration des salles de conférence, la construction de nouvelles tribunes et de deux hôtels, ce qui offrira 400 chambres supplémentaires.

Un problème majeur reste cependant d’actualité : le financement de tous ces travaux. Le grand argentier de la F1 condamnait toujours l’attitude du gouvernement britannique, qui refusait d’apporter une aide financière.

"Nous voulons voir un Grand Prix de Grande-Bretagne ici, à Silverstone, et nous ferons tout notre possible pour que cela se produise," déclarait mercredi Gerry Sutcliffe, le ministre de la jeune et des sports britannique.

En revanche, il exclut toujours d’offrir un soutien financier au BRDC. "Nous ne pouvons pas faire cela, et pour l’instant personne nous a demandé de le faire. Mais perdre le Grand Prix de Grande-Bretagne serait une catastrophe et nous ne voulons pas que cela arrive."

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités