Les organisateurs du GP de Turquie convoqu

Les patrons du Grand Prix de Turquie ont été convoqués pour une réunion improvisée du Conseil Mondial des Sports Mécaniques pour s'expliquer sur le podium controversé du week-end dernier

Les patrons du Grand Prix de Turquie ont été convoqués pour une réunion improvisée du Conseil Mondial des Sports Mécaniques pour s'expliquer sur le podium controversé du week-end dernier.

La FIA a lancé une enquête plus tôt cette semaine, après que le dirigeant chypriote turc Mehmet Ali Talat ait remis dimanche dernier le trophée récompensant le vainqueur de la course au pilote brésilien Felipe Massa. Cet homme fut en effet présenté par la FIA comme le président de l'état chypriote turc, que seule la Turquie reconnaît.

Le gouvernement chypriote, très irrité, a ensuite demandé au 'Cypriot Automobile Association' de faire une plainte officielle à l'encontre de la FIA.

Après enquête, la FIA s'est empressée de montrer son mécontentement aux organisateurs du Grand Prix de Turquie, pour l'erreur qu'ils ont commise.

Un communiqué de la FIA rapportait aujourd'hui : "Les autorités nationales sportives de Turquie (TOSFED) et les organisateurs du Grand Prix de Turquie 2006 (MSO) ont été convoqués à une réunion spéciale du Conseil Mondial des Sports Mécaniques à Paris, le 19 septembre 2006, pour être entendus quand à leur acte allant à l'encontre des lois de la FIA, du Code Sportif International et du Règlement Sportif 2006 de la Formule 1."

Si les autorités nationales turques sont reconnues coupables d'infractions à la réglementation en vigueur, alors des sanctions sévères peuvent être applicables.

A titre d'indication, en 1997, le circuit espagnol de Jerez fut prévenu qu'il n'accueillerait plus jamais un Grand Prix de Formule 1 après qu'un maire local fut autorisé à interrompre la cérémonie du podium au Grand Prix d'Europe.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Type d'article Actualités