Michelin critique durement Bridgestone

Le manufacturier de pneus clermontois a critiqué son rival Bridgestone pour avoir souhaité rester le seul manufacturier présent en Formule 1 après 2006, alors que c'est Michelin qui s'est retiré d'elle-même

Le manufacturier de pneus clermontois a critiqué son rival Bridgestone pour avoir souhaité rester le seul manufacturier présent en Formule 1 après 2006, alors que c'est Michelin qui s'est retiré d'elle-même.



On sait que Michelin a toujours cultivé l'esprit de compétition. Contre le nouveau règlement 2008 de la FIA, la marque française a décidé de quitter la F1 à la fin de la saison. Le directeur sportif de Michelin, Frederic Henry-Biabaud, a émit un doute sur le fait que Bridgestone ne fasse pas de même.



"

On peut se demander pourquoi un manufacturier de pneus participe à un sport dans cette situation

", a-t-il déclaré.



Biabaud se fend du fait que les pilotes Bridgestone, soit 100 % d'entre-eux l'année prochaine, finiront les Grands Prix aussi bien en première qu'en dernière position : "

A part un peu d'image de marque, où est l'intérêt ?

"



Le français fait également allusion au fait que Bridgestone pourrait ne pas traiter ses clients de la même façon, une fois que le monopole japonais aura débuté en 2007.



"

Les équipes sont aussi venues vers nous car nous leur garantissions un traitement équitable. C'est quelque chose qui a fait notre réputation. Les sports mécaniques font partie de la culture du groupe Michelin depuis plus de 110 ans. Pour nous, il n'a jamais été question d'en profiter à des fins marketing.

"

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités