Pat Symonds veut un Michael Schumacher combatif au Br?sil

Renault a demandé au pilote Ferrari Michael Schumacher qu'il se maintienne en lutte pout le titre de Champion du Monde de Formule 1, même si les statistiques sont en leur défaveur après la déception amère que l'allemand a subit dimanche, à Suzuka

Renault a demandé au pilote Ferrari Michael Schumacher qu'il se maintienne en lutte pout le titre de Champion du Monde de Formule 1, même si les statistiques sont en leur défaveur après la déception amère que l'allemand a subit dimanche, à Suzuka.

"Évidemment que c'est difficile pour lui, mais j'espère qu'il ne se relachera pas", a dit Pat Symonds, responsable de la stratégie de Renault, et aussi celui qui a aidé l'allemand à gagner ses deux premiers titres mondiaux avec Benetton, en 1994 et 1995.

"Je crois que nous sommes favoris statistiquement, mais cette saison a été un véritable enfer et les différences entre nous sont faibles. Je suis heureux de notre situation, mais je veux voir un Michael combatif", ajoute-t-il.

Les espoirs de Schumacher d'obtenir un huitième titre historique en F1 se sont cassés en miettes dimanche, quand son moteur s'est cassé, chose qui ne lui était pas arrivé depuis le Grand prix de France 2000. Cet indicident lui a enlevé, les chances d'une victoire certaine sur un de ses circuits favoris.

Après la victoire à Suzuka de l'actuel champion du monde, Fernando Alonso, ce dernier détient maintenant un avantage de 10 points à une course de la fin de la saison, Schumacher n' a donc qu' une seule possibilité au brésil.

Les deux pilotes ont gagné sept courses cette saison, c'est  pourquoi si le 22 octobre c'est l'allemand qui triomphe et qu'Alonso est déchu de point, Schumacher, 37 ans, serait le nouveau monarque. Symonds a expliqué que cette situation pouvait très bien se passer. "C'est complètement possible."

Le mois passé à Monza, l'espagnol avait souffert d'une casse moteur et Schumacher avait remporté la victoire.

En Chine, Alonso menait la course jusqu'à ce qu'il ait des problèmes de pneus après le premier arrêt aux stands en permettant à son grand rival de le dépasser. Au Japon, la panne moteur a souri à l'asturien.

"La victoire de dimanche a été une grande décharge, mais je ne vais pas dire que je suis heureux. Je ne serais jamais heureux de gagner une course comme ceci ", signale Symonds.

Bien que Schumacher ait déclaré dimanche qu'il ne croyait plus en ses chances en ce qui concerne le championnat des pilotes et qu'il se concentrerait à fond sur celui des constructeurs, Symonds doute que cela se produise.

"Je suis dans ce sport depuis assez longtemps pour savoir qu'on combat jusqu'au dernier assaut. Dans ce monde, il faut être fort et Michael l'est énormément. S'il a dit que le championnat était condamné, je soupçonne qu'il dise pendant la nuit au Brésil, qu'il se battra encore pour le titre."

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités