Renault au centre d’une affaire d’espionnage ?

On pensait que la Formule 1 était débarrassé, ne serait ce que pour quelques mois, des affaires en tout genre, mais voilà qu’un nouveau dossier d’espionnage prend de l’ampleur

On pensait que la Formule 1 était débarrassé, ne serait ce que pour quelques mois, des affaires en tout genre, mais voilà qu’un nouveau dossier d’espionnage prend de l’ampleur.

Après McLaren, c’est au tour de l’écurie Renault de se retrouver au centre d’une polémique majeure. En effet, la FIA soupçonne la marque au Losange d’avoir enfreint l’article 151c du code sportif international et a convoqué les dirigeants de l’équipe française.

"Les représentants du Renault F1 Team ont été convoqués pour être entendu le mardi 6 Décembre 2007 à Monaco, avant la réunion du conseil mondial du sport automobile."

"Les représentants de l’équipe sont appelés pour répondre à l’accusation qu’entre Septembre 2006 et Octobre 2007, en infraction à l’article 151c du code sportif international, le Renault F1 Team était en possession de documents non autorisés et d’informations confidentielles appartenant à Vodafone McLaren Mercedes."

Selon la FIA, l’écurie française possèderait "les plans et les dimensions de la F1 de McLaren, ainsi que des détails sur le circuit d’essence, l’assemblage de la boîte de vitesses, le système de refroidissement d’huile, le système de contrôle hydraulique et sur un nouveau composant de suspension utilisée par McLaren en 2006 et 2007."

Après une saison houleuse côté coulisses, la F1 se serait bien passée d’une telle histoire. Il faudra donc attendre le mois de Décembre pour en savoir plus sur la tournure des événements.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités