Renault aurait pu faire mieux, mais il y a pire

La Renault F1 Team a connu une séance de qualifications difficile

La Renault F1 Team a connu une séance de qualifications difficile. Alonso n’a réussi que le 5ème temps, tandis que son coéquipier Fisichella est 3 dixièmes derrière lui, en 6ème position. Maintenant, Renault doit faire un bon Grand Prix pour conserver la première place du championnat constructeur, car Ferrari occupe la première ligne de ce Grand Prix du Japon.

Fernando Alonso, 5ème position
"Compte tenu de ce que nous avons observé ce matin, je pense que ce résultat est OK. Après les derniers essais libres, nous savions que les qualifications allaient être difficiles car il nous manquait de la performance sur un tour. Nous avons fait le maximum, cependant, et jesuis le premier des pilotes Michelin, tandis que Fisi sera à mes côtés sur la grille. La voiture est agréable à conduire ici, il nous faut donc maintenant croire en la constance des pneumatiques Michelin pour la course. Bien sûr, cette position n’est pas idéale lorsqu’on se bat pour le championnat, mais nous avons assisté à plusieurs retournements de situation cette saison. Tout peut donc arriver demain."

Giancarlo Fisichella, 6ème position
"Nous avons fait tout ce que nous pouvions en qualifications cet après-midi, mais nous nous fallait plus de vitesse sur un tour.L’adhérence n’était pas fantastique, ce qui s’est traduit par un équilibre plutôt inconstant : du sous-virage dans les courbes rapides et une certaine nervosité dans les virages lents. Mais les choses devraient rentrer dans l’ordre lorsque le niveau d’adhérence s’améliorera. De plus, nous savons que la R26 se montrera constante sur les longs roulages. Nous ne baissons pas les bras après une journée difficile. Fernando et moi attaquerons fort demain."

Pat Symonds, Directeur Exécutif de l’Ingénierie
"Nous disons souvent que ce qui importe en F1, c’est la performance relative et c’est ce paramètre qui nous a surpris aujourd’hui. Nous sommes l’équipe Michelin la plus rapide, mais c’es tune maigre consolation qui ne nous aide pas dans la lutte qui nous oppose à Ferrari. Lorsque les températures étaient basses, hier, nous avons semblé compétitifs, mais les choses sont devenues plus difficiles lorsque la piste a gagné dix degrés aujourd’hui. Le classement pourrait suggérer que ces conditions n’étaient pas adaptées à nos pneumatiques sur un tour, mais il faut garder à l’esprit le fait que les qualifications ne sont pas une fin en soi. La clé du succès, demain,sera de trouver le bon équilibre entre agressivité et limitation del’usure, et nous pensons que nos pneus pourront nous apporter la constance dont nous aurons besoin en course."

Denis Chevrier, Responsable d’Exploitation Moteur

"La seule source de satisfaction après les qualifications d’aujourd’hui, c’est de voir nous deux pilotes côte à côte sur la grille, premiers des concurrents équipés de Michelin. Les performances de certains de nos rivaux habituels montre qu’il était difficile de sortir indemne de cette séance, et nous avons fait notre maximum. Nous pensions terminer sur la troisième ligne, et c’est ce que nous avons fait. Dans l’optique du championnat, les Toyota vont nous rendre la vie difficile : le départ sera donc un moment très important de la course.Cette saison a déjà montré que le rapport de forces pouvait évoluer rapidement, d’un jour à l’autre, et nous devons espérer que notre déficit de performance sur un tour se transforme en avantage lorsqu’il faudra tabler sur la constance. Les deux moteurs RS26 ont tourné sans problème. Ils procureront la même association de souplesse et de performance pendant la course."

Cependant, Renault garde espoir pour la course. Il y a tout juste une semaine, l’équipe occupait la première ligne du Grand Prix de Chine tandis que Schumacher était 6ème. Pourtant, c’est l’allemand qui s’était imposé devant les deux R26... Cette fin de saison s’annonce palpitante et serrée.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités