Renault n'a pas dit son dernier mot

L'écurie Renault semble être prête à combattre, même si elle paraissait destinée à perdre la tête au championnat de constructeurs ces derniers temps

L'écurie Renault semble être prête à combattre, même si elle paraissait destinée à perdre la tête au championnat de constructeurs ces derniers temps. Les essais préalables à la course  ont commencé sur le circuit italien mardi, et l'écurie française - malgré les 12 points d'avance que Fernando Alonso possède au championnat des pilotes, accuse près d'une seconde de retard sur sa rivale directe, Ferrari.

Avec la victoire et la troisième place en Turquie, Ferrari n'est plus qu'à deux points de Renault pour la couronne du championats des constructeurs, alors qu'il ne reste que quatre courses. "La semaine prochaine, nous assisterons probablement à une course très difficile" , a admis l'ingénieur des essais Christian Silk.

Alonso a tourné à Monza mercredi, tout comme Schumacher pour Ferrari.

Pendant ce temps, il se dit en Allemagne que Renault a quelques idées pour prouver cette semaine que l'équipe saura s'adapter à l'interdiction de son mass damper.

Les ingénieurs Renault pourraient redistribuer le poids de la R26 vers l'avant, pour améliorer la vitesse de la voiture. Renault essaye aussi une nouvelle construction de pneus Michelin et un moteur de spécification 'D' pour Monza.

Des rumeurs annonçent même, depuis quelques jours, que Flavio Briatore n'aurait pas encore dit son dernier mot et serait en train de préparer une protestation officielle, qui n'a pas encore été spécifiée, à l'encontre de la légalité des 248 F1 de la Scuderia Ferrari.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Flavio Briatore
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités