Renault pense que la FIA va perdre en appel

L'équipe Championne du Monde Renault est confiante dans le peu de chance que la FIA a de voir son appel contre les commissaires techniques du Grand Prix d'Allemagne être validé, à propos de l'utilisation des mass dampers

L'équipe Championne du Monde Renault est confiante dans le peu de chance que la FIA a de voir son appel contre les commissaires techniques du Grand Prix d'Allemagne être validé, à propos de l'utilisation des mass dampers.



La FIA avait interjeté appel contre ses propres commissaires, après que ceux-ci n'aient rien trouvé de contrevenant au Règlement Technique de la F1 sur le système d'amortisseur à poids de Renault.



Mais en attendant le résultat de l'appel, la FIA avait explicitement interdit les mass dampers et Renault avait par conséquent retiré le dispositif en Allemagne et en Hongrie.



La Cour d'Appel de la FIA à Paris se réunira le 22 août pour trancher sur la légalité ou non de ce système.



Pat Symonds, directeur de l'ingénierie chez Renault, pense que la FIA va perdre cette affaire, signifiant que Renault sera autorisée à réutiliser les mass dampers.



"

Si la FIA gagne l'appel, et je ne crois vraiment pas qu'elle puisse gagner sur les bases énoncées, mais s'ils y arrivent, alors nous devrons vraiment revoir notre définition de ce qu'est la course automobile, pas seulement ce que sont des suspensions, mais tout

", lance Symonds.



"

Si la FIA choisit d'interpréter les choses à sa manière, comme ils le font maintenant, alors il y a beaucoup, beaucoup d'autres choses sur la voiture se prêtant à débat

", ajoute l'anglais.



"

Il est évident qu'ils n'ont jamais compris le système. Car on ne peut pas changer d'avis à propos de quelque chose d'établi. Si la chemise de Flavio est bleue, alors elle est bleue. C'est n'est pas quelque chose de discutable

."



Symonds trouve étrange que la FIA ait décidé d'interdire le système avant le Grand Prix d'Allemagne après qu'il ait été approuvé en France.



"

C'est dommage que vous ne puissiez pas avoir accès à toutes les règles techniques. Ils en publient une partie sur leur site internet, mais nous devons travailler sur beaucoup d'autres choses. Des choses appelées "TD", les directives techniques. Aujourd'hui, ces dernières formulent plus les conditions

[de ce sport]

que les règlements à proprement parler

."



"

La TD20, publiée entre les Grands Prix de France et d'Allemagne, disaient que la FIA avait considéré le dispositif légal, mais ils ont changé d'avis récemment. C'est un déroulement très étrange de l'affaire. Cela sous-entend qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Je dirais qu'ils ne savent toujours pas maintenant.

"



Le patron de Renault Flavio Briatore pense que c'était sa rivale McLaren qui s'est plaint à la FIA à propos du système, bien que Ron Dennis ait démenti cela.



"

Nous pensons que quelqu'un s'est plaint à la FIA, une autre équipe

", a déclaré Briatore. "

Et nous pensons, ceci étant mon avis, je n'ai pas de preuve, que c'était McLaren. Après cela, tout le monde était assez content car si Renault a le meilleur système, il est certain que si tout le monde doit le retirer et que le nôtre fonctionnait mieux, ça va les aider.

"



"

Mais ce n'est vraiment pas notre problème. Pour moi, c'est beaucoup plus simple. Si McLaren ou n'importe quelle autre équipe a un problème, ils devraient nous accuser. C'est comme ça que ça marche. Si vous protestez, il y a une enquête de la part des commissaires. En Allemagne, les commissaires ont dit que notre voiture était légale."

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Flavio Briatore
Équipes McLaren
Type d'article Actualités