Une victoire pour l'adieu de Michelin

Ce week-end à Interlagos, le dernier Grand Prix de la saison, il y aura beaucoup de départs

Ce week-end à Interlagos, le dernier Grand Prix de la saison, il y aura beaucoup de départs. Celui de Michael Schumacher en retraite, de Fernando Alonso chez McLaren, de Kimi Räikkönen chez Ferrari.

Mais ce sera aussi le dernier Grand Prix pour le manufacturier français Michelin, qui souhaite quitter le monde de la Formule 1 sur une bonne note : "nous allons au Brésil avec un de nos partenaires qui mène les deux championnats et nous sommes évidemment déterminés à tirer notre révérence sur une bonne note", dit Nick Shorrock, directeur de Michelin en F1.

Cependant, Interlagos est un circuit très difficle et pas comme les autres. En effet, chaque année, il réserve son lot de surprises aux acteurs de la Formule 1, en raison notamment de sa position géographique en altitude et du temps toujours capricieux.

Tout cela rendant la tâche encore plus difficile pour le manufacturier Michelin dans le choix des pneus : "Le produit que nous avons choisi pour Interlagos nécessite une large gamme de gommes opérationnelle et nous les avons sélectionnées conformément à nos dernières prévisions."

"S'il fait froid, il y a un risque de graining et dans le cas d'un réchauffement du temps, une possibilité de bullage peut limiter les performances des pneus, et notamment des pneus arrière. Le produit sélectionné est similaire dans sa structure à ceux choisis à Budapest et qui avaient si bien fonctionné, et cela inclut les pneus pluie."

Ainsi, le Grand Prix du Brésil sera à n'en pas douter un week-end très excitant grâce à tous ces enjeux aux championnats et à ce temps si capricieux.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités