Race Performance remporte les 4 Heures de Fuji

partages
commentaires
Race Performance remporte les 4 Heures de Fuji
Par : Emmanuel Rolland
8 déc. 2016 à 07:30

La structure suisse a imposé son prototype Oreca 03 lors de la deuxième étape du championnat asiatique, après avoir contenu la pression de la voiture du DC Racing.

Podium LMP2: les vainqueurs #8 Race Performance Oreca 03R Judd: Giorgio Maggi, Struan Moore, Fabien Schiller, les deuxièmes #35 Jackie Chan DC Racing Oreca Nissan 03R: Ho Pin Tung, Gustavo Menezes, Thomas Laurent, les troisièmes #25 Algarve Pro Racing Ligier JS P2 Nissan: Michael Munemann, Andrea Roda, Andrea Pizzitola
#25 Algarve Pro Racing Ligier JS P2 Nissan: Michael Munemann, Andrea Roda, Andrea Pizzitola
#26 Tockwith Motorsports Ligier JSP3: Nigel Moore, Phil Hanson
#37 Team BBT Ferrari 488 GT3: Anthony Liu, Davide Rizzo, Alessandro Pier Guidi
#96 TKS Porsche 911 GT3 Cup: Shinyo Sano, Takuma Aoki, Shigeto Nagashima

Après l'ouverture de la campagne 2016/2017 à Zhuhai, les concurrents de l'Asian Le Mans Series se retrouvaient au pied du Mont Fuji.

Les deux prototypes Oreca 03 du DC Racing - vainqueur de l'ouverture en Chine - et de l'équipe Race Performance se sont ainsi livrés une bataille acharnée durant les quatre heures de course, s'échangeant la première place à six reprises.

C'est pourtant la Ligier JS P2 du Algarve Pro Racing qui s'était élancée de la pole, mais la structure portugaise, qui perdait la première place dès le départ, allait connaître une course difficile qui allait la reléguer au troisième rang des LMP2, et même au quatrième rang du classement général.

Au final, c'est bien l'Oreca n°8 de Race Performance qui s'imposait avec son trio Giorgio Maggi, Struan Moore, les deux hommes étant rejoints à cette occasion par Fabien Schiller. Le DC Racing concluait au deuxième rang avec Gustavo Menezes et Ho-Pin Tung, épaulés pour leur part par le Français Thomas Laurent.

En LMP3, la victoire est revenue à la Ligier JS P3 Nissan du Tockwith Motorsport, également troisième du général avec son duo britannique Philip Hanson et Nigel Moore, les deux hommes s'étant emparés du commandement après le cap de la mi-course. La Ginetta-Juno de l'équipe ARC Bratislava terminait au deuxième rang de la catégorie, à 40 secondes de la voiture du Tockwith Motorsport.

Doublé Ferrari en GT

En GT également, la bataille a fait rage , le dernier mot étant finalement revenu à la Ferrari 488 GT3 n°5 du DH Racing, avec au volant l'équipage Matthieu Vaxiviere, Stéphane Lémeret et Michele Rugolo, les trois hommes devançant une autre Ferrari, celle du Team BBT, alors que le podium était complété par la BMW M6 GT3 du Team AAI.

De manière anecdotique, la Porsche 911 GT3 Cup de l'équipe japonaise TKS était la seule représentante de la catégorie GT Cup à Fuji, où par ailleurs aucun prototype n'était venu se présenter dans la catégorie CN.

Rappelons que les équipes vainqueurs des catégories LMP2, LMP3 et GT décrocheront une invitation automatique pour les 24 Heures du Mans 2017 en LMP2.

Article suivant
DC Racing remporte l'ouverture de l'Asian Le Mans Series à Zhuhai

Article précédent

DC Racing remporte l'ouverture de l'Asian Le Mans Series à Zhuhai

Article suivant

DC Racing s'impose à Buriram et se rapproche du titre

DC Racing s'impose à Buriram et se rapproche du titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Asian Le Mans
Événement Fuji
Lieu Fuji International Speedway
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de course