Un problème d’aéro sur la nouvelle Porsche 911 GT3 RS?

Derrière ce titre un peu provocateur se cache peut-être plutôt en réalité une défaillance du système de suspension, incapable de suivre les performances aéro de la 911 GT3 RS…

La Porsche 911 GT3 RS a fait une grande impression lors de sa présentation sur le Salon de Genève, au mois de mars. Mais tout ne semble pas absolument sous contrôle sur ce petit bijou, tout du moins lorsque celui-ci est poussé dans ses derniers retranchements.

Trouver les limites d’une Porsche indique déjà un certain coup de volant. Le faire sur un tracé comme la Nordschleife relativise également les conditions de tests "hardcore" de la mécanique, poussée à son extrême limite.

Mais le fait est qu’un propriétaire de 911 GT3 RS ayant réalisé des boucles sportives sur l’ancien Nürburgring a dévoilé un ennui préoccupant, semblant indirectement lié à l’excès de performance du kit aérodynamique de l’auto! Il semble en effet que la quantité fantastique d’appui générée par l’avant de l’auto engendre des forces trop importantes sur la suspension, qui ne tient tout simplement pas le coup!

Il semblerait ainsi que l’appui élevé généré sur l’axe avant a pour conséquence d’affaisser (trop) sensiblement la carrosserie entourant les roues et le pare-chocs, se trouvant ainsi en contact direct avec les roues. Après quelques tours, les dégâts substantiels recensent les feux avant, la grille et le passage de roue.

La GTR RS est plus légère que la GT3 de 10 kg et boucle un tour de l’Enfer Vert en 7m20s. Elle est capable d’avaler le 0-100 km/h en 3’3s et d’atteindre une vitesse de pointe de 322 km/h.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Auto
Type d'article Actualités
Tags nordschleife, suspension