Volkswagen - La mise à jour des moteurs EA189 affectera leurs performances

Michael Horn, le PDG de Volkswagen Etats-Unis, a admis que la mise aux normes des blocs diesels incriminés dans le scandale du Dieselgate aura une incidence sur leur rendement.

Volkswagen doit déjà faire face à un chantier colossal et extrêmement couteux pour mettre en conformité les blocs diesel EA189 incriminés dans le scandale mondial de la fraude aux contrôles d’émissions.

Le groupe allemand, fortement secoué, peut s’attendre à des prochaines années difficiles avec une image sérieusement écornée. Si les acheteurs potentiels risquent en grande partie d’aller voir ailleurs, la grogne menace désormais de pointer également du côté des actuels propriétaires de véhicules Volkswagen.

Michael Horn, le PDG de Volkswagen Etats-Unis, a en effet reconnu que les modifications à apporter aux blocs diesel concernés ne seront pas neutres. "Un ou deux miles par heures pourraient manquer (1,6 à 3,2 km/h)", a déclaré ce dernier lors de son audition devant le Congrès américain.

Une initiative isolée de "quelques ingénieurs"

Horn indique également que le groupe Volkswagen réfléchissait à l’idée de compenser financièrement les propriétaires de véhicules munis du bloc EA189. Un projet qui concerne pour l’instant les acheteurs américains, mais qui devrait s’étendre aux utilisateurs du monde entier.

Par ailleurs, Michael Horn a également soutenu que l’installation du logiciel "fraudeur" sur les moteurs n’était "pas une décision d’entreprise", mettant en cause "quelques ingénieurs software" qui ont, d’après lui, fait installer de manière indépendante le logiciel en question sur près de 11 millions de véhicules à travers le monde.

A propos de cet article
Séries Auto
Type d'article Actualités
Tags dieselgate, volkswagen