McLaren résiste à Ferrari pour remporter une victoire surprise au Castellet

La McLaren n°58 de Rob Bell, Come Ledogar et Shane van Gisbergen est sortie vainqueur des 1'000 km du Paul Ricard, malgré la pression de la Ferrari AF Corse n°58 dans les derniers instants.

McLaren résiste à Ferrari pour remporter une victoire surprise au Castellet

Au départ de la course, les deux Bentley effectuaient un envol parfait depuis la deuxième ligne, pour virer en 2e et 3e positions au premier virage devant la Ferrari n°53.

Les deux Continental GT3 poursuivaient leur offensive en dépassant cette fois la Ferrari du poleman Pasi Lathouras, la McLaren n°58 se mêlant également à la bagarre. Pendant ce temps, la Ferrari n°34 Pro-Am de Matteo Malucelli, partie du 7e rang sur la grille, commençait à remonter des positions lors des 30 premières minutes de la course.

Alors qu’elle revenait sur la tête de la course, la Porsche n°77 commençait à prendre feu, amenant le premier de nombreux drapeaux jaunes qui allaient émailler cette épreuve. Le trio de tête, ainsi que plusieurs autres pilotes, en profitaient pour tirer avantage de la situation en plongeant dans les stands, Bentley reprenant les deux premières positions après leurs propres arrêts.

Alors que les deux voitures britanniques évoluaient avec une bonne marge d’avance sur leurs poursuivants, l’équipe prenait la décision de figer les positions et de laisser la n°8 en première position.

Une décision qui allait s’avérer cruciale plus tard alors que la n°7 entrait en contact avec l’une des Lamborghini après deux heures de course, en raison d’un possible problème d’ABS. Les réparations qui en découlèrent faisaient chuter la voiture au classement, et celle-ci allait finalement terminer au-delà du top 10.

Devant, l’autre Bentley, la numéro 8, semblait s’acheminer vers la victoire, avant que les choses commençaient à aller de travers à une heure de la fin.

Catastrophe pour Bentley

En effet, la Bentley alignée par M-Sport écopait d’un drive-through pour ne pas avoir suffisamment ralenti alors que la course était neutralisée sous drapeau jaune, ce qui faisait chuter son avance à 10 petites secondes seulement.

Comme si cela ne suffisait pas, la voiture prenait feu durant son dernier ravitaillement, l’essence ayant giclé près des tuyaux d’échappement. Le temps pris à maîtriser l’incendie faisait chuter la Bentley au 4e rang, à un tour des leaders.

Pendant ce temps, la McLaren n°58 profitait d’une nouvelle neutralisation pour prendre la tête de la course, alors que la Ferrari n°50 occupait le deuxième rang. Même si la 488 GT3 semblait plus rapide que la 570, elle ne pouvait réduire suffisamment l’écart en fin de course, offrant à McLaren son second succès cette saison. Le podium était complété par l’Audi R8 WRT, qui avait effectué un ravitaillement de moins que ses rivaux.

La Ferrari n°11 de l’équipe Kessel se classait au 8e rang et remportait la catégorie Pro-Am devant une autre Ferrari, la n°52 de l’équipe AF Corse.

partages
commentaires
La Mercedes-AMG GT3 du HTP Motorsports prend les commandes

Article précédent

La Mercedes-AMG GT3 du HTP Motorsports prend les commandes

Article suivant

Van Gisbergen met McLaren en pole provisoire

Van Gisbergen met McLaren en pole provisoire
Charger les commentaires