Tréluyer heureux de sa nouvelle vie en GT

Après avoir fait partie des piliers du LMP1 chez Audi depuis le début des années 2010, Benoît Treluyer s'apprête à vivre une nouvelle vie en GT avec le constructeur allemand, avec l'ouverture des Blancpain GT Endurance Cup à Monza ce week-end.

À 40 ans tout juste – il les a fêté en décembre dernier –, le pilote tricolore réoriente ainsi sa carrière, après l'arrêt du programme Audi en LMP1 fin 2016. Cette année, le Normand sera en effet impliqué en GT3 au volant de l'Audi R8 LMS #2 de l'équipe Belgian Audi Club WRT sur les manches de la Blancpain GT Endurance Cup, où il sera associé à Stéphane Richelmi et Nathanaël Berthon. Un challenge qu'il aborde avec une vraie envie.

"J’ai fait du GT 500 au Japon, et connu l’expérience du GT en Europe avec l’ancienne Audi R8 en 2014", indique-t-il. "Je me suis fait vraiment plaisir dans la voiture. Si j’avais quelques petits doutes, ils sont aujourd’hui levés. Après les essais effectués récemment, je suis excité comme une puce. Le plaisir de pilotage est là."

"Quoiqu’il arrive, je pense que ma carrière va s’orienter vers le GT. J’ai eu la chance d’être dans la meilleure équipe durant des années, et je ne vais pas changer maintenant. J’ai connu des moments merveilleux avec le team Audi, et j’espère en vivre d’autres." 

#2 Belgian Audi Club Team WRT Audi R8 LMS Ultra: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer

Fässler également de l'aventure chez WRT

Benoît Treluyer se réjouit d'autant plus de disputer les Blancpain Endurance Series avec Audi WRT qu'il retrouvera, au sein de la structure belge, son compère Marcel Fässler, son ancien équipier en LMP1, qui disputera la saison sur l'une des autres Audi R8 LMS WRT. Le pilote suisse sera en effet associé de son côté au Britannique Will Stevens et au Belge Dries Vanthoor sur la #5. Treluyer, Fässler et Lotterer avaient déjà été associés sur une Audi R8 LMS GT3 lors d'une course à Spa-Francorchamps en 2014.

"Ça va faire bizarre d’évoluer dans la même équipe que Marcel mais pas dans la même voiture", ajoute Treluyer. "On verra par la suite s’il y a moyen de rouler de nouveau ensemble. En tous les cas, cela fait partie de nos souhaits…"

Deux autres Audi R8 LMS seront alignées par WRT, avec les équipages Josh Caygill, Nikolaus Mayr-Melnhof et Jonathan Venter sur la #3 et le trio Jake Dennis, Robin Frijns et Stuart Leonard sur la #17.

"Une méga structureJe suis vraiment épaté. Après avoir travaillé dans l’une des toutes meilleures – et peut-être même la meilleure – écurie du WEC, je m’attendais à redescendre d’un palier… Et bien pas du tout ! Camions, standing, meetings, rapports, toute l’approche du sport est aussi 'pro  que chez Audi Sport Team Joest. C’est une belle découverte et il y a ce petit côté sympa que nous avions aussi chez Joest, sauf qu’il y avait la barrière de la langue avec plein de mécanos. Là c’est francophone et encore plus fun pour moi !"

Le GT Italie également au programme

"Cette saison, j’ai envie de me faire plaisir, et de repousser mes limites", conclut Benoît Tréluyer. "En Prototypes, les technologies sont tellement pointues que nous étions au service de la voiture et intervenions moins dans la performance globale de l’auto. Ce n’est pas le cas en GT où le mot 'attaque' conserve tout son sens".

Benoît Tréluyer disputera également cette saison le Championnat GT Italie, toujours sur une Audi R8 LMS, cette fois alignée par Audi Sport Italia. La première course se disputera du 28 au 30 avril à Imola.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Blancpain Endurance
Pilotes Benoit Tréluyer
Équipes Belgian Audi Club Team WRT
Type d'article Actualités