Espargaró et Smith savourent leur victoire aux 8 Heures de Suzuka
#21 Yamaha : Katsuyuki Nakasuga, Pol Espargaro, Bradley Smith
#21 Yamaha : Pol Espargaro impliqué dans un crash
#21 Yamaha : Pol Espargaro impliqué dans un crash
Bradley Smith, Pol Espargaro, Katsuyuki Nakasuga, Yamaha Factory Racing Team

Objectif atteint! L’usine Yamaha abordait la présente édition des 8 Heures de Suzuka avec la nouvelle R1M couvée par une structure officielle qui n’était plus apparue sur ce site appartenant à Honda depuis déjà 2002.

Pour souffler les soixante bougies de son implication en compétition, la firme d’Iwata a donc voulu croiser le fer avec son rival de toujours et faire face à ses autres compatriotes tout aussi efficaces que sont Suzuki et Kawasaki. L’échec aurait été cuisant mais le triomphe n’en a été que plus beau. Par ailleurs, Pol Espargaró et Bradley Smith sont les premiers pilotes en activité en MotoGP à s’inscrire au palmarès depuis Colin Edwards et Daijiro Kato, qui avaient réalisé l’exploit en 2002.

Yamaha n’avait enfin plus réussi à concrétiser dans la classique depuis 1996. Toutes ces années de disette ont donc été effacées par le trio Nakasuga, Espargaró et Smith. L’Espagnol, après trois jours intenses faits d’essais, de qualifications, de chute et d’une course sous tension, était extatique une fois la fin des hostilités prononcées : "J’ai l’impression de voler. Ce team est comme une grande famille et je m’y suis fait des amis. Je me suis donné à 200% et pour une première participation à cette course, ce que nous vivons est fantastique."

"Je dois toutefois m’excuser auprès du team car j’ai écopé d’un stop and go pour avoir doublé sous drapeau jaune, mais nous avons bien rattrapé le temps perdu. Je suis très fier d’avoir participé à cette première victoire de Yamaha au bout de 19 ans!"  

C’est un moment très spécial. C’est le 60ème anniversaire de Yamaha, la marque mène en MotoGP, et, pour eux, ces 8H de Suzuka étaient l’une des priorités de l’année.

Bradley Smith

L’endurance étant une discipline où l’osmose entre les pilotes compte autant que leur performance individuelle, seule prise en compte en Grand Prix, le cadet d’Aleix a découvert un autre milieu qui l’a ravi. Une expérience qui sera sans doute déclinée dès son retour dans le giron d’un team Tech3 qu’il partage avec l’autre vainqueur de ce dimanche, Bradley Smith : "Depuis mardi soir je sentais la pression monter. On était devant tout le staff Yamaha qui travaille à l’usine et on a promis au Président, Monsieur Kimura, que l’on donnerait tout ce que l’on a pour ramener la victoire."

"C’est un moment très spécial. C’est le soixantième anniversaire de Yamaha, la marque mène en MotoGP, et, pour eux, ces 8 Heures de Suzuka étaient l’une des priorités de l’année. Je suis heureux d’avoir démontré le potentiel de cette moto et d’avoir participé à cette victoire attendue depuis 19 ans."      

Nul doute que cette performance va compter dans les négociations en cours pour le renouvellement des contrats entre les pilotes et Yamaha. On rappellera que Bradley Smith est actuellement premier pilote satellite au classement du Championnat MotoGP, au sixième rang dugénéral provisoire.  

 

partages
commentaires
8 Heures de Suzuka - Une mécanique fragile et un mur solide pour Stoner

Article précédent

8 Heures de Suzuka - Une mécanique fragile et un mur solide pour Stoner

Article suivant

Chute de Stoner - Honda s'explique et s'excuse

Chute de Stoner - Honda s'explique et s'excuse
Charger les commentaires