Abril et Buhk champions au bout du suspense à Zandvoort

Vincent Abril et Maximilian Buhk (Bentley Continental) ont décroché le titre à l’issue d’un final de toute beauté, et malgré tous les efforts de Robin Frijns sur son Audi R8 LMS WRT.

Abril et Buhk semblaient sur une voie royale après leur succès lors de la course qualificative, alors que Robin Frijns (leader avant Zandvoort) avait dû se contenter de la 14e place après être parti en tête-à-queue au premier virage. Mais, devant son public, le Néerlandais – épaulé pour l’occasion par Christopher Mies en remplacement de Laurens Vanthoor, blessé -, n’a pas ménagé ses efforts, et a finalement échoué d’un rien dans sa quête pour le titre.

Le beau travail de Christopher Mies

Toujours en course mathématiquement pour le titre, la Ferrari du Rinaldi Racing était hors-jeu avant même la course principale, victime d’une casse moteur durant le warm-up. Parti de la pole, Vincent Abril évoluait en deuxième position dans la première partie de course, derrière l’Audi de Marco Bonanomi. Pendant ce temps, Christopher Mies, à la faveur d’une formidable remontée dans le peloton, bien aidé également par une neutralisation, avait signé l’exploit de se hisser en 4e position, après être parti 14e ! Le suspense était relancé…

Il suffisait en effet à Frijns, et son compère Mies, de terminer devant la Bentley (qui avait repris la tête du championnat samedi soir pour un point) pour décrocher tout de même le titre. Alors que Bonanomi, toujours en tête, levait le pied pour permettre à Mies de se rapprocher de la première place, ce dernier passait en 3e position sur les talons de Vincent Abril.

Au moment des changements de pilotes, Frijns reprenait le volant, mais il perdait du temps après un arrêt plus lent que prévu. Mais, galvanisé par un titre devenu soudain accessible et par le fait de rouler devant son public, le pilote néerlandais revenait comme un boulet de canon sur la Bentley désormais aux mains de Maximilian Buhk, pour un final haletant.

Robin Frijns galvanisé devant son public

Mais, malgré tout ses efforts, Frijns ne trouvait pas l’ouverture et l’Audi devait se contenter de la deuxième place pour 0.375 millièmes, et laissait là ses espoirs de titre. Vainqueurs, et champions, Vincent Abril et Maximilian Buhk n’en savouraient que davantage leur victoire. Le podium était complété par l’autre Audi WRT, celle de Frédéric Vervisch et Nicki Thiim, qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour aider leurs équipiers.

Robin Frijns pouvait (un peu) se consoler avec le titre en Blancpain GT Series, au cumul des points en Blancpain Endurance et Blancpain Sprint.

Zandvoort : Classement course principale :

 

Cla   Nº   Pilote   Concurrent / Voiture / Moteur   Temps/Ecart 
1 84  Vincent Abril
Maximilian Buhk
Bentley Team HTP
Bentley
 
2 Christopher Mies
Robin Frijns
Belgian Audi Club Team WRT
Audi
0.375
3 F.Vervisch
Nicki Thiim
Belgian Audi Club Team WRT
Audi
0.886
4 75  Marco Bonanomi
Filip Salaquarda
ISR
Audi
41.794
5 S.Richelmi
Stéphane Ortelli
Belgian Audi Club Team WRT
Audi
42.457
6 83  Max Van Splunteren
Jules Szymkowiak
Bentley Team HTP
Bentley
42.760
7 71  Roman Mavlanov
Marko Asmer
GT Russian Team
Mercedes
55.903
8 88  A.Thurn&Taxis
Nicky Catsburg
Reiter Engineering
Lamborghini
56.501
9 70  Alexey Karachev
Indy Dontje
GT Russian Team
Mercedes
1'02.661
10 70  Cacá Bueno
Sérgio Jimenez
AH Competiçoes Team Brasil
BMW
1'34.675
11 74  M.Markussen
Anders Fjordbach
ISR
Audi
1'36.052
 
  James Nash
Frank Stippler
Belgian Audi Club Team WRT
Audi
Abandon
  173  Sean Walkinshaw
Craig Dolby
Always Evolving Motorsport
Nissan
Abandon
  N.Mayr-Melnhof
M.Winkelhock
Phoenix Racing
Audi
Abandon
  77  Valdeno Brito
Atila Abreu
AH Competiçoes Team Brasil
BMW
Abandon
  333  J.Bleekemolen
Norbert Siedler
Rinaldi Racing
Ferrari
Withdrawn

 

A propos de cet article
Séries Blancpain Sprint
Pilotes Maximilian Buhk , Vincent Abril
Type d'article Résumé de course
Tags abril, bentley, blancpain sprint, buhk