Désastre pour Loeb, alerte pour Despres : la difficile journée de Peugeot

partages
commentaires
Désastre pour Loeb, alerte pour Despres : la difficile journée de Peugeot
Par : Jean-Philippe Vennin
21 juil. 2016 à 19:05

La pression se fait plus forte sur l'équipe Peugeot, qui ne compte plus qu'une voiture en tête du Silk Way Rally avant la treizième et avant-dernière étape de vendredi.

#100 Peugeot: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#102 Peugeot: Sébastien Loeb, Daniel Elena
#104 Peugeot: Cyril Despres
#102 Peugeot: Sébastien Loeb, Daniel Elena
#100 Peugeot: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#104 Peugeot: Cyril Despres, et #100 Peugeot: Stéphane Peterhansel
#102 Peugeot: Sébastien Loeb, Daniel Elena
#100 Peugeot: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#102 Peugeot: Sébastien Loeb, Daniel Elena
#102 Peugeot: Sébastien Loeb

Vainqueur ce jeudi d'une étape difficile car sinueuse et proposant de nombreuses dunes, Sébastien Loeb a reçu une pénalité de quatre heures pour avoir manqué deux waypoints ou points de contrôle obligatoires. Si la sanction est lourde, l'équipe a aussitôt décidé de ne pas faire appel.

Au CP, nous avons vu que nous n’avions pas validé le Waypoint. Nous avons tourné en rond un long moment pour le chercher”, raconte Loeb. “Nous pensions l’avoir validé ensuite, mais ce n’était pas le cas. Nous sommes passés à 40 mètres... C’était une portion délicate où beaucoup de Waypoint étaient enchevêtrés.”

C’est frustrant, nous avions fait une très belle spéciale avec des terrains difficiles. Nous avons ouvert la route et Daniel [Elena] s’en était bien sorti dans la navigation. Nous débutons et ne connaissons pas encore la complète utilisation du GPS. Nous sommes venus ici pour apprendre, nous faisions même mieux jusque-là.”

Famin : "Du positif"

En effet, l'ex-équipage star du WRC avait refait une grande partie de son retard sur celui que forment Cyril Despres et David Castera, pour revenir à un peu moins de trois minutes.

Il y a beaucoup de positif à retenir de cette étape, en particulier pour l’équipage Loeb-Elena qui, malgré cette pénalité qui paraît disproportionnée mais que nous ne contestons pas, a fait une excellente étape en ouvrant la piste pendant 400 km”, dit malgré tout Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. “Ils continuent d’apprendre et de progresser à une vitesse extraordinaire.”

Une horde de Mini

Si les deux anciens motards se retrouvent en position plus confortable en tête du classement général avec un écart de 30 minutes sur la première d'une horde de quatre Mini, celle de Yazeed Al-Rajhi et Timo Gottschalk, la pression n'en sera que plus forte sur leurs épaules lors des deux dernières spéciales de vendredi et samedi représentant un total de 630 kilomètres chronométrés.

De plus, si les 2008 ont évité les ennuis mécaniques jusque-là (le retard pris par Stéphane Peterhansel ayant été dû à des tonneaux durant la cinquième étape, avant celui encaissé par Loeb ce jeudi), Despres et Castera ont connu eux aussi une alerte durant la douzième étape. Pas forcément inquiétant, mais de quoi ajouter encore un peu plus de pression.

Depuis le départ ce matin, j’avais une sorte de prémonition”, explique le pilote. “La voiture et la boîte de vitesses faisaient un peu de bruit sur la ligne de départ. Nous avons perdu le troisième rapport dans les dunes alors que nous recherchions le bon cap.”

Je suis toujours en apprentissage et c’est la première fois que j’ai un problème mécanique sur la 2008 DKR. Nous avons beaucoup tourné dans les dunes pour ne pas y rester. C’est presque un soulagement d’arriver au bivouac. Nous avons lu dans les traces, Sébastien a roulé très vite et très bien et il est lourdement pénalisé pour son erreur. Je reste concentré pour les dernières spéciales.”

Et Bruno Famin de conclure : “Nous ferons tout pour que Cyril et David aillent au bout mais c’est certain qu’il va désormais y avoir un peu de pression sur leurs épaules et sur les nôtres pour la fin de course, car ne plus avoir qu’une seule voiture en tête change beaucoup les choses, d’autant que les deux spéciales restantes n’auront rien d’une formalité.”

Article suivant
Quatre heures de pénalité pour Loeb !

Article précédent

Quatre heures de pénalité pour Loeb !

Article suivant

Étape 13 - Despres se rapproche d'une première victoire

Étape 13 - Despres se rapproche d'une première victoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Rallye-Raid
Événement Silk Way Rally
Pilotes Sébastien Loeb , Cyril Despres
Auteur Jean-Philippe Vennin