Étape 4/2 - Troisième victoire en spéciale pour Loeb

Déjà leader du classement général lundi soir, l'Alsacien a signé son troisième meilleur temps en spéciale pour consolider son avance, avec un coup de pouce involontaire de ses deux rivaux et équipiers.

Étape 4/2 - Troisième victoire en spéciale pour Loeb

Tous deux partis à la faute dans la première section de cette quatrième spéciale, divisée en deux parties pour un total de 373 kilomètres chronométrés dans le cadre d'une étape longue de 908 kilomètres entre Kostanay et Astana, au Kazakhstan, Stéphane Peterhansel et Cyril Despres ont en effet pris beaucoup de retard, le premier perdant même toute chance de bon résultat final.

Despres, qui était déjà resté 12 minutes coincé dans un trou après une erreur de navigation lundi, a terminé la spéciale d'aujourd'hui à 50'44 de Loeb et s'empare malgré tout de la deuxième place du classement provisoire, à désormais 1h07 de celui-ci. Peterhansel, quant à lui, a perdu 2h27 dans la première portion et n'avait pas encore terminé la seconde à l'heure où ces lignes ont été écrites.

Derrière Yazeed Al-Rajhi, deuxième de la spéciale sur sa Mini à 22'03 mais qui est très loin au général après ses soucis de dimanche, trois autres Français se sont mis en valeur ce jeudi. Eugenio Amos a en effet réalisé le troisième temps avec son pick-up Ford, à 6'05 du Saoudien, Christian Lavieille le quatrième au volant de son proto chinois Baicmotor, à 3'22 d'Amos, et Jérôme Pélichet le cinquième sur son Toyota Hilux, à 2'06 de Lavieille.

Ce même Lavieille monte du même coup sur le podium au général, à seulement cinq minutes de Despres et sept devant l'équipier d'Al-Rajhi chez X-Raid, Bryce Menzies. À neuf minutes de l'Américain, qui a considérablement baissé de rythme ces deux derniers jours, le Chinois Wei Han complète le top 5 provisoire sur son buggy Geely SMG.

Leader du classement provisoire de la catégorie camions au départ de la spéciale, Martin Kolomy a remporté celle-ci sur son Tatra devant les Iveco de Gerard de Rooy et Artur Ardavicius, tous trois s'étant intercalés entre Pélichet et Han au terme des 373 kilomètres du jour.

C'est une spéciale encore plus longue de 484,47 kilomètres qui est au programme de mercredi, pour la cinquième étape de près de 850 kilomètres entre Astana et Semey. Selon l'organisation, ce sont bien les premières vraies difficultés qui s'y présenteront, avec notamment beaucoup de navigation dans un parcours très rapide à travers les steppes du Kazakhstan.

partages
commentaires
Étape 4/1 - Problèmes pour deux des trois Peugeot

Article précédent

Étape 4/1 - Problèmes pour deux des trois Peugeot

Article suivant

Peterhansel : J'aime ce rallye, mais lui ne m'aime pas

Peterhansel : J'aime ce rallye, mais lui ne m'aime pas
Charger les commentaires