Maroc, étape 2 - Al-Attiyah encore, Peugeot perd du terrain

Nasser Al-Attiyah a réussi mardi son troisième temps scratch en trois jours - et même quatrième puisque l'étape de lundi était divisée en deux parties - et le pilote Toyota s'échappe au classement.

Maroc, étape 2 - Al-Attiyah encore, Peugeot perd du terrain
Nasser Al-Attiyah, Toyota
Cyril Despres
Nasser Al-Attiyah
Carlos Sainz
Jakub Przygonski, Mini Countryman
Cyril Despres
Paulo Goncalves, Honda
Toby Price
Sam Sunderland
Kevin Benavides, Honda
Ricky Brabec, Honda

La première vraie spéciale de sable et de dunes du rallye, et première d'une série de deux sans assistance au milieu entre aujourd'hui et demain, a vu le pilote qatari se montrer une nouvelle fois le plus rapide. Il ne l'a pourtant pas été sur l'ensemble des 291 kilomètres chronométrés de la bien nommée spéciale “De l'océan aux dunes” puisqu'il était devancé au passage du 160e par la nouvelle Peugeot 3008 DKR de Carlos Sainz.

 

La situation s'est renversée quand l'Espagnol s'est perdu dans la dernière partie du parcours, ce qui lui a fait perdre une vingtaine de minutes et la victoire. L'ancien double Champion du monde WRC n'a terminé la spéciale qu'en sixième position à 15’22” d'Al-Attiyah mais ne perd cependant qu'une place au classement général pour se retrouver quatrième à 17’08”.

Son coéquipier Cyril Despres, qui n'est plus dans la lutte après un tonneau par l'avant durant l'étape de lundi, a pris quant à lui la neuvième place à 18’41” du scratch sur sa 2008 DKR.

Les Mini de Yazeed Al-Rajhi et Vladimir Vasilyev ont réalisé les deuxième et troisième temps de la spéciale à 9’59” et 12’07” d'Al-Attiyah, devant Nani Roma à 13’10” de son coéquipier dont ces écarts donnent une idée de la domination. Une troisième Mini, celle de Jakub Przygonski, complète le top 5 du jour, le Polonais n'ayant devancé Sainz que de 14 secondes.

Derrière la Mini d'Orlando Terranova, la Toyota d'Erik van Loon et la 2008 de Despres, Mikko Hirvonen n'a terminé que dixième à 20’41” et perdu la deuxième place du classement général, se retrouvant même septième à 21’48”.

Devant le Finlandais, Al-Rajhi est donc désormais deuxième à 14’31” d'Al-Attiyah, devant Roma à 15’48”, Sainz à 17’08”, Vasilyev à 18’02” et Przygonski à 21’41”.

Gonçalves prend la tête

Paulo Gonçalves a mis fin à l'hégémonie de Toby Price en moto sur les deux premières journées, gagnant la spéciale devant l'autre Honda de Ricky Brabec à 2’25” suivie des KTM de Sam Sunderland et de l'Australien à 3’50” et 4’03. Le Portugais s'installe du même coup en tête du général avec 45” d'avance sur Price et deux minutes tout rond sur Brabec que Sunderland suit à six secondes.

Kevin Benavides, seulement septième de la spéciale sur sa Honda derrière les Yamaha de Helder Rodrigues et Adrien van Beveren, perd trois places pour se retrouver cinquième à 4’05” et devant les deux mêmes motards à 8’33” et 8’59.

Mercredi, la “Route Orientale”, cinquième des sept étapes d'une longueur de 390 km, comprendra une spéciale de 315 km – la deux plus longue de l'épreuve.

partages
commentaires
Maroc, étape 1 - Al-Attiyah confirme, Sainz 3e

Article précédent

Maroc, étape 1 - Al-Attiyah confirme, Sainz 3e

Article suivant

Maroc, étape 3 - Premier scratch pour Sainz et la 3008

Maroc, étape 3 - Premier scratch pour Sainz et la 3008
Charger les commentaires