Étape 12 - Victoire de Lavieille, frayeur pour Peugeot

La 12e étape du Silk Way Rally a été remportée par Christian Lavieille alors que, chez Peugeot, le leader Cyril Despres a connu des mésaventures.

La Peugeot #100 a beau avoir une avance confortable, il suffit de pas grand-chose pour se mettre en difficulté. Ainsi, après avoir perdu du temps en se posant au sommet d'une dune, c'est la direction assistée de la DKR qui a lâché.

Heureusement, l'assistance de luxe de Stéphane Peterhansel, qui a terminé dixième, a permis de limiter les dégâts au général, mais en terminant huitième, Despres et David Castera perdent tout de même 11 minutes d'avance au classement sur leur plus proche poursuivant. En effet, le troisième de l’étape, Han Wei (Geeley SMG), nouveau dauphin, est revenu à 43 minutes. 

Toutefois, la chance du pilote français est que Bryce Menzies, sur Mini, deuxième du classement avant cette journée, a également connu des déboires en se perdant, et n'a pas profité des problèmes de la Peugeot, en finissant neuvième ce jeudi.

Ces différentes péripéties ont profité à Christian Lavieille (Baïcmotor #108) qui a remporté l'étape pour 19 secondes devant le buggy Geeley SMG de Liu Kun. Cela lui permet de passer de la quatrième à la troisième place au général. 

"Ce n’est jamais terminé, n’est-ce pas ?", a réagi Despres. "Nous avons eu une fuite hydraulique qui nous a privés du vérin et de la direction assistée. Normalement, nous n’aurions dû perdre qu’une minute, mais nous nous sommes arrêtés pour essayer de réparer. Tous les quatre, Stéphane, Jean-Paul, David et moi, avons travaillé pour trouver une solution, mais nous n’avons pas réussi."

"Ce n’est jamais simple au milieu du désert. Il restait quarante cinq kilomètres de dunes à franchir et notre seule option était d’aller jusqu’au bout coûte que coûte. La voiture pèse environ une tonne et demie et rouler sans direction assistée n’a rien de facile. Je ne sens plus mes bras ni mes mains, mais je suis heureux d’être là."

"Nous savons déjà que les mécaniciens du Team Peugeot Total ont la solution à notre problème. C’était assez stressant, car je savais que si nous nous plantions à nouveau, nous risquions d’y rester des heures. Honnêtement, ça a été l’une des journées les plus difficiles de ma carrière. J’espère que ce sera plus tranquille demain."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Rallye-Raid
Événement Silk Way Rally
Sous-évènement Étape 12
Pilotes Cyril Despres , Christian Lavieille
Équipes Peugeot Sport
Type d'article Rapport d'étape