A 50 ans, Peterhansel ne pense pas à la retraite

partages
commentaires
A 50 ans, Peterhansel ne pense pas à la retraite
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
2 janv. 2016 à 19:11

Mr Dakar estime que Peugeot se trouve dans une bien meilleure position que l’an dernier, tout en reconnaissant qu’il n’aspire qu’à une place sur le podium pour cette édition 2016.

#302 Peugeot : Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
Stephane Peterhansel et Jean-Paul Cottret, Peugeot 2008 DKR16

De notre correspondant L.R., Buenos Aires - A 50 ans, Stéphane Peterhansel se lance un nouveau défi sur le Dakar avec le team d’usine Peugeot. Pour la seconde année consécutive, le Français défend les couleurs du Lion et espère à cette occasion réintégrer le Top 10 du classement après avoir échoué au 11ème rang lors de sa dernière participation, pour la première année de développement de la 2008 DKR.

"Ce ne fut pas le meilleur résultat de ma carrière, mais au final ce sont de bons souvenirs car il s’agissait de mon premier Dakar en tant que membre de l’équipe Peugeot", commente Peterhansel au micro de Motorsport.com. "L’esprit d’équipe était très fort et ils m’ont motivé pour faire de mon mieux et atteindre l’arrivée".

 

Vainqueur du Dakar à 11 reprises, Peterhansel aimerait bien sûr afficher d’autres ambitions que celle de simplement rallier l’arrivée. Mais une chose est sûre, la motivation est intacte et il n’est pas question de penser à autre chose que la course, en dépit du fait de ne plus rien avoir à prouver.

Une 12ème victoire dans le viseur

"Cela ne m’a pas découragé et il n’y a aucune raison de penser à la retraite", sourit-il. "Clairement, il faudra que j’arrête un jour ! je ferai le travail pour atteindre les 12 victoires. Ce ne sera pas facile, mais j’adore ce boulot, et je n’ai donc aucune idée de quand j’arrêterai. Je ne suis pas focalisé sur la fin de ma carrière".

De l’aveu du leader de l’équipe française, le but demeure de développer la 2008 DKR ; un proto totalement revu par rapport à celui de l’an dernier, qui pourrait expérimenter quelques troubles de jeunesse, et doit encore beaucoup prouver face à des armadas comme celles déployées par Mini et Toyota, connaisseurs du terrain.

"Nous nous concentrons sur le fait de rendre la 2008 DKR plus compétitive", admet Peterhansel. Avec 10’000km de tests au compteur, Peugeot s’autorise à rêver d’une arrivée sur le podium avec l’un ou l’autre de ses véhicules.

 

"Nous allons essayer de faire mieux que l’an dernier et je pense que nous pouvons nous rapprocher de Mini. L’espoir est de finir sur le podium. Toutes les équipes, les pilotes, les ingénieurs et les mécaniciens ont travaillé dans cette optique et nous pensons que nous sommes plus proches de la victoire. Peut-être même est-il possible de se battre pour la gagne, on ne sait jamais"…

Prochain article Dakar
"Des pièges partout" pour la seconde semaine du Dakar

Article précédent

"Des pièges partout" pour la seconde semaine du Dakar

Article suivant

347 véhicules au départ du Dakar

347 véhicules au départ du Dakar

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Catégorie Prologue
Pilotes Stéphane Peterhansel
Équipes Peugeot Sport
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Actualités