Blessures et abandon confirmés pour Van Beveren

partages
commentaires
Blessures et abandon confirmés pour Van Beveren
Par : Jean-Philippe Vennin
17 janv. 2018 à 09:56

Ayant contracté plusieurs blessures dans sa chute de mardi peu avant l'arrivée de la dixième spéciale, le pilote Yamaha, ancien leader du classement général, a été contraint à l'abandon.

Adrien van Beveren était en train de réaliser la bonne opération du jour quand il a chuté à trois kilomètres seulement du terme de cette spéciale essentiellement sablonneuse de 373 kilomètres entre Salta et Belén, en Argentine. Il avait été en effet l'un des deux seuls motards parmi le groupe de tête du classement général, avec Matthias Walkner, à ne pas s'être trompé de route peu après le début de la seconde partie du parcours chronométré au programme de la journée.

Les images d'hélicoptère filmant la chute du Nordiste, quatrième du Dakar en 2017, l'ont montré restant quelques secondes allongé, manifestement groggy, à quelques mètres de sa machine. Puis celui qui portait les derniers espoirs de Yamaha, après la chute de Xavier de Soultrait quelques jours auparavant et les déboires de Franco Caimi, a tenté de repartir mais n'a pu parcourir que quelques centaines de mètres avant de s'arrêter – définitivement cette fois.

Après examen par l'équipe médicale, le natif d'Hazebrouck souffre d'une fracture de la clavicule ainsi que d'un traumatisme thoracique et du rachis dorsal. Son abandon a été confirmé mardi soir.

 

Vainqueur de la quatrième étape autour de San Juan de Marcona au Pérou, au terme d'une superbe chevauchée en compagnie de De Soultrait et une semaine tout juste avant son abandon, Van Beveren s'était alors emparé de la tête du général avant de la céder deux jours plus tard à Kevin Benavides. Il avait repris son bien dès le lendemain et semblait, mardi, bien parti pour renforcer son leadership pourtant sérieusement menacé dans la première partie de la spéciale.

Deuxième étape marathon

Van Beveren ne sera donc pas, ce mercredi, de la Super Fiambalà, première partie de la deuxième et dernière étape marathon de la 40e édition du Dakar, qui verra les meilleurs des catégories auto et moto s'élancer de façon mélangée et dans un ordre inhabituel pour 280 kilomètres chronométrés. Antoine Meo, désormais premier tricolore sur deux roues, est toujours sixième du classement provisoire, mais il a fait partie de ceux qui ont commis une erreur de navigation hier et se retrouve à un peu plus d'une heure de Matthias Walkner, un de ses équipiers chez KTM et nouveau leader.

Prochain article Dakar
Autos, étape 11 - Première victoire pour Ten Brinke

Article précédent

Autos, étape 11 - Première victoire pour Ten Brinke

Article suivant

Autos, étape 10 - Peterhansel gagne et passe deuxième

Autos, étape 10 - Peterhansel gagne et passe deuxième

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités