Ambitions mesurées chez Hirvonen : "Je suis là pour apprendre"

partages
commentaires
Ambitions mesurées chez Hirvonen :
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
3 janv. 2016 à 15:25

Mikko Hirvonen assure avoir des ambitions modestes pour sa première apparition sur le Dakar, insistant sur le fait que son principal objectif est d'apprendre autant que possible.

#309 Mini : Mikko Hirvonen et Michel Périn
#315 Mini : Mikko Hirvonen, Michel Perin
#315 Mini : Mikko Hirvonen, Michel Perin
Mikko Hirvonen, X-Raid Team
Mikko Hirvonen, X-Raid Team
Mikko Hirvonen, X-Raid Team

L'ancien pilote de WRC est présent au départ dans les rangs de l'équipe Mini X-Raid, après avoir rejoint les rallyes-raids l'an dernier – débutant par une 3e place à la Baja Aragon puis une 5e au Rallye du Maroc avec l'équipe allemande.

Mais le Finlandais insiste pour dire que le Dakar est un tout autre défi, et que son objectif est de se préparer lui-même pour obtenir de meilleurs résultats dans les années à venir.

Je suis là pour apprendre, car je n'ai vraiment aucune expérience de ce type de compétition,” dit le vainqueur de 15 rallyes du WRC. “Il y a tant de pilotes plus expérimentés que je suis en quelque sorte un débutant.”

Il est possible que je sois capable de battre les plus forts dans l'avenir, mais je ne pense pas à cela pour l'instant.”

Changements majeurs

Si cette édition du Dakar semble être par son parcours plus abordable pour les habitués des rallyes traditionnels que de coutume, Hirvonen estime qu'il reste de grandes différences en comparaison de ce à quoi il est habitué.

Les spéciales sont bien plus longues, et en rallye on sait exactement ce qui se cache derrière chaque virage – c'est l'exact opposé,” explique-t-il. “C'est une approche complètement différente.”

Trouver une vitesse correcte n'est pas aisé pour moi. Parfois on attaque trop fort et on commet facilement des erreurs, parfois on essaie d'éviter les erreurs et on est trop lent. Il est donc difficile de trouver le bon équilibre sur les longues spéciales.”

Physiquement, c'est aussi beaucoup plus dur qu'en rallye, ça demande beaucoup plus de concentration.”

Propos recueillis par Elisabetta Caracciolo

Prochain article Dakar
La deuxième étape raccourcie en raison de la météo

Article précédent

La deuxième étape raccourcie en raison de la météo

Article suivant

Première spéciale annulée en raison de la météo

Première spéciale annulée en raison de la météo

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Mikko Hirvonen
Équipes X-Raid Team
Auteur Jamie Klein
Type d'article Interview