Analyse - Comment Peugeot domine le Dakar

partages
commentaires
Analyse - Comment Peugeot domine le Dakar
Traduit par: Benjamin Vinel
11 janv. 2016 à 08:35

À l'aube du Dakar 2016, Peugeot ne faisait pas vraiment partie des favoris pour la victoire, avec une 2008DKR16 qui n'avait pas fait ses preuves. Comment le Lion a-t-il dépassé les attentes? Notre envoyé spécial Luis Ramirez analyse la situation.

#303 Peugeot : Carlos Sainz, Lucas Cruz
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#303 Peugeot : Carlos Sainz, Lucas Cruz
Nasser Al-Attiyah, X-Raid Team
#304 Mini : Nani Roma, Alex Haro
#300 Mini : Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel
#324 Buggy : Guerlain Chicherit, Alexandre Winocq
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#303 Peugeot : Carlos Sainz, Lucas Cruz

À mi-parcours de ce Dakar, Peugeot se trouve dans une position confortable, ayant remporté toutes les étapes jusqu'à présent (à l'exception du prologue) et monopolisant facilement le top 3 du classement général.

Le seul problème technique majeur a été une défaillance du turbo de Cyril Despres, mais les autres pilotes Peugeot (Sébastien Loeb, Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz) se tiennent en cinq minutes, prêts à se disputer la victoire finale alors que les concurrents retournent à Rosario depuis Salta.

Nasser Al-Attiyah, pilote Mini, est quatrième, mais relégué à 17 minutes. Le Qatari était convaincu, avant le début du Dakar, que Peugeot ne parviendrait pas à tenir la distance.

Son coéquipier Orlando Terranova émettait cependant davantage de doutes : "J'ai dit qu'on ne pouvait pas être aussi catégorique que Nasser l'a été : il faut attendre de voir," a déclaré l'Argentin. "Ils se sont montrés très forts, ils ont montré une meilleure maniabilité et une meilleure accélération."

Selon Al-Attiyah, tout relève du travail sur le moteur : "Ils ont meilleure vitesse de pointe que nous, donc c'est très difficile de tenir leur rythme sur ces routes-là."

Nani Roma, quant à lui, estime que l'altitude élevée lors de cet événement est le facteur décisif : "L'altitude nous a handicapés. Notre moteur n'est pas aussi bon."

Les pilotes Mini avaient beau être les favoris, c'est maintenant une atmosphère de pessimisme qui règne dans l'équipe X-Raid, qui va désormais espérer que les défis que représentera la navigation lors de la deuxième semaine puissent piéger leurs rivaux.

Des progrès dans quels domaines pour Peugeot?

Après l'échec de 2015, où Peterhansel a été le seul pilote Peugeot à voir l'arrivée du Dakar en 11e position, le constructeur français a fortement remanié sa 2008DKR. Le concept fondamental de buggy à deux roues motrices a été conservé : l'équipe a simplement amélioré ce dont elle disposait déjà, dans le but de gagner en performance.

"Nous savions que nous avions des problèmes d'équilibre et du travail à faire sur le turbo, mais le concept que nous avons utilisé est bon," déclare Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport.

Peugeot a redistribué le poids de la 2008DKR16 pour en faire un véhicule bien équilibré à la légèreté et au pilotage d'une voiture de WRC.

De plus, le capot moteur et la prise d'air avant ont été redessinés pour améliorer l'équilibre aérodynamique, tandis que les ingénieurs Peugeot ont été efficaces en tirant 350cv du moteur V6 diesel 3L bi-turbo, soit 10cv de plus que la voiture de l'an dernier.

Par conséquent, la 2008DKR16 dispose de 30cv de plus que la Mini construite par X-Raid et de plus, la réponse du moteur français est bien meilleure, selon Al-Attiyah.

Peugeot imbattable?

Le chemin reste long, mais Guerlain Chicherit, pilote dont la X-Raid à la livrée zébrée n'est plus en compétition, doute qu'il soit encore possible de stopper Peugeot. Selon lui, la Mini ALL4 Racing a été dépassée, et X-Raid doit faire un nouveau pas en avant pour être dans la bataille en 2017.

"Bien que nous développions un buggy, nous ne pouvons pas être comparés à Peugeot," déclare Chicherit pour Motorsport.com. "Ils ont un bon budget et personne ne peut les atteindre, personne ne peut être aussi rapide qu'eux."

"Non seulement leurs pilotes sont très bons, mais la voiture est la meilleure dans toutes les conditions jusqu'à présent ; ils sont extrêmement rapides. Je pense qu'ils peuvent remporter ce Dakar."

Prochain article Dakar
Les pays d'Amérique du Sud veulent s'allier pour conserver le Dakar

Article précédent

Les pays d'Amérique du Sud veulent s'allier pour conserver le Dakar

Article suivant

Dakar - Les plus belles photos de la première semaine

Dakar - Les plus belles photos de la première semaine

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Équipes Peugeot Sport
Type d'article Analyse