MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
EL3 dans
05 Heures
:
00 Minutes
:
07 Secondes
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
5 jours
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
SBK EL1 dans
5 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
20 jours
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
34 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
90 jours

Le Dakar s'apprête à quitter l'Amérique du Sud

partages
commentaires
Le Dakar s'apprête à quitter l'Amérique du Sud
Par :
Co-auteur: David Evans
4 avr. 2019 à 11:00

La célèbre épreuve de rallye-raid va quitter l'Amérique du sud pour entamer un nouveau chapitre au Moyen-Orient en 2020, après la signature d'un accord de cinq ans avec l'Arabie saoudite.

Depuis 2009, le Dakar se déroule en Amérique du sud, un changement de continent après 30 années passées sur le sol africain et forcé par les menaces terroristes qui avaient entraîné l'annulation de l'épreuve en Mauritanie en 2008.

Une annonce est attendue dans les prochaines semaines, chose qu'ASO n'a pas souhaité commenter lorsque l'organisateur de l'épreuve a été contacté par Motorsport.com. L'édition 2019 a été la première à se dérouler dans un seul pays, le Pérou, après que le Chili, l'Équateur et la Bolivie ont échoué à trouver un accord avec ASO.

Lire aussi :

Une trop grande incertitude en Amérique du sud

Alors que poursuivre en Amérique du sud avec une édition supplémentaire semblait être une option pour 2020, l'incertitude économique persistante a engendré des négociations avec le Moyen-Orient ainsi que l'Afrique du Sud.

L'ancien directeur de course, Étienne Lavigne (remplacé début mars par David Castera), avait déjà souligné ces difficultés en janvier : "La vérité, c'est que nous avons la pression pour proposer un projet pour 2020 et au-delà dès que possible. Dans trois ou quatre mois, si nous ne savons pas comment retrouver l'engouement [pour l'événement], nous devrons changer la course. Nous ne pouvons pas nous permettre une nouvelle situation comme celle des derniers mois."

Voir aussi :

Un transfert de l'épreuve au Moyen-Orient semble tenir la corde, avec un contrat de cinq ans et un début d'épreuve à Riyad, en Arabie saoudite en janvier, ce qui assurerait une certaine stabilité à ASO.

"Nous sommes très contents de voir le Dakar dans notre région", a déclaré le vainqueur de l'édition 2019, Nasser Al-Attiyah. "Je serai en Arabie saoudite en 30 minutes [depuis son domicile au Qatar]. Nous aimons l'Amérique du sud, les gens là-bas, les pays incroyables qu'ils ont, mais nous devons respecter la décision des organisateurs. Comme quand nous sommes passés de l'Afrique à l'Amérique du sud, nous n'étions pas contents, nous voulions continuer [en Afrique], mais nous nous sommes rapidement adaptés à l'Amérique du sud. Et c'est exactement la même chose avec le Moyen-Orient, car c'est un important marché également."

Un dilemme pour l'organisation ?

Certains ont soulevé la question de savoir comment l'Arabie saoudite allait gérer l'arrivée de centaines d'étrangers, le pays n'ayant commencé à délivrer des visas aux touristes qu'à la fin de l'année 2018. Et quid des compétitrices, membres des équipes, organisatrices et journalistes ?

Lire aussi :

Al-Attiyah est pour sa part confiant dans le fait que la région mettra les petits plats dans les grands, arguant que "le sport est au-dessus de la politique", avec des exceptions faites pour s'adapter à la tenue d'une course comme le Dakar.

"J'ai fait le Cross Country Hail Rally à deux reprises en Arabie saoudite", reprend Al-Attiyah. "Et c'est un incroyable endroit avec des gens avenants. Je suis sûr que le Dakar sera bien dans notre région. Le plan semble être d'avoir une course 100% en Arabie saoudite, et ensuite essayer de se rendre dans d'autres pays tel que le Sultanat d'Oman, la Jordanie ou l'Égypte."

L'Arabie saoudite offrira un grand terrain de jeu pour le Dakar, avec 3,6 millions de km2 de désert, sans compter les montagnes d'Asir, où la plage de température peut s'étendre entre -2 et 30°C en janvier.

Article suivant
Photos - Fernando Alonso en essais dans le désert

Article précédent

Photos - Fernando Alonso en essais dans le désert

Article suivant

C'est officiel, le Dakar aura lieu en Arabie saoudite

C'est officiel, le Dakar aura lieu en Arabie saoudite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Auteur Sergio Lillo