24 Heures du Mans
18 sept.
Événement terminé
MotoGP
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Warm-up dans
14 Heures
:
24 Minutes
:
02 Secondes
WRC
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
Étape 3 dans
11 Heures
:
34 Minutes
:
02 Secondes
Formule 1
11 sept.
Événement terminé
WSBK
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
SBK Warm-up dans
14 Heures
:
04 Minutes
:
02 Secondes
WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
53 jours
Formule E
12 août
Événement terminé

Cyril Despres - "Ça me donne de l'espoir pour la suite"

partages
commentaires
Cyril Despres - "Ça me donne de l'espoir pour la suite"
Par :

Cyril Despres a été le premier des quatre pilotes officiels Peugeot à subir de grosses avaries sur sa 2008 DKR. Mais il est bien revenu en deuxième semaine et se réjouit d'avoir vu l'arrivée.

#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
Le vainqueur chez les autos Stéphane Peterhansel avec son équipier Cyril Despres, Peugeot Sport
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera
Cyril Despres, Peugeot Sport
#321 Peugeot : Cyril Despres, David Castera

Samedi à Rosario, Bruno Famin, le Directeur de l'équipe Peugeot, ne tarissait pas d'éloges sur Cyril Despres, finalement le mieux placé, en 7e position, de ses pilotes à l'arrivée du Dakar – derrière le vainqueur, Stéphane Peterhansel, bien sûr. Et l'intéressé n'était pas non plus mécontent de sa performance.

J'ai passé beaucoup d'heures dans la voiture pour en arriver là,” a-t-il expliqué dans un parfait espagnol à Motorsport.com. “Il y a eu de nombreuses journées passées loin de ma maison et de ma famille pour progresser depuis l'année dernière et être meilleur chaque jour.”

Savoir que j'ai démontré mon niveau et que je ne suis pas loin des autres est une récompense pour moi. Ils ont tous entre 15 et 20 ans d'expérience, et je n'ai que deux années. Ça me donne de l'espoir pour la suite.”

Savoir que j'ai démontré mon niveau et que je ne suis pas loin des autres est une récompense pour moi. Ils ont tous entre 15 et 20 ans d'expérience, et je n'ai que deux années.

Cyril Despres, 7e pour sa seconde participation

Tenant son rang par rapport à ses trois coéquipiers (Peterhansel, Sébastien Loeb et Carlos Sainz) plus expérimentés et/ou rapides sur un terrain qui leur était davantage familier qu'à lui durant la première semaine de course, “l'autre” ancien motard de Peugeot a perdu gros dès la cinquième étape, jeudi 7 janvier, en raison d'un souci d'ordre électronique. Mais à l'exception de la spéciale du lendemain terminée en 11e position, il n'a plus quitté le top dix par la suite.

Sa 2e place à l'arrivée de la dixième étape est son meilleur résultat à ce jour, et il a conclu sa deuxième participation à la 7e place.

Contrairement peut-être à Sébastien Loeb, qui a affronté un terrain qui lui était familier lors des premières spéciales sur un parcours typé rallye, Despres a préféré les étapes dans les dunes de la deuxième semaine, plus proches de ce que lui et son copilote, David Castera (encore un ancien motard) avaient connu dans le passé.

Le terrain de la première semaine permettait plus de se reposer,” a dit en effet, en faisant référence aux longues lignes droites, le Français qui a surtout noté avoir des progressé dans les dunes qui ont représenté l'essentiel de la seconde. “On a eu quelques spéciales dans le désert, mais avons réussi à être toujours dans le top quatre. On s'en est pas mal sorti et c'est dommage que nous n'ayons pas eu plus de spéciales comme celles-là. C'est là, je pense, qu'on aurait pu gagner plus de temps.”

Dans les traces de "Peter"

La possibilité est aujourd'hui bien réelle de voir Cyril Despres, cinq fois vainqueur du Dakar sur deux roues entre 2005 et 2013, suivre les traces de Hubert Auriol, Nani Roma et Stéphane Peterhansel pour s'imposer un jour dans la catégorie auto. Même s'il paraît bien décidé à rester humble et ne pas brûler les étapes.

Il nous faut davantage de roulage pour apprendre à piloter un peu plus vite et gagner un peu de confiance.”

Je ne suis pas très fatigué,” a-t-il ajouté, soulevant un détail qui n'est pas sans importance. “Je suis content de la victoire de mes équipiers chez Peugeot, je suis content de terminer mon second Dakar. Et je suis impatient d'être au départ du prochain, dans un an.”

Propos recueillis par Luis Ramirez

De Rooy - L'écart ne reflète pas le degré de compétition

Article précédent

De Rooy - L'écart ne reflète pas le degré de compétition

Article suivant

Jean-Paul Cottret, le triomphe dans la discrétion

Jean-Paul Cottret, le triomphe dans la discrétion
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Cyril Despres
Auteur Jean-Philippe Vennin