MotoGP
04 avr.
Événement terminé
Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
5 jours
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Événement terminé
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
11 jours
WEC
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
98 jours
WSBK
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
40 jours
C
Misano
11 juin
Prochain événement dans
61 jours

Si le Dakar ne change pas les règles, Al-Attiyah ne reviendra pas

Le pilote Toyota Nasser Al-Attiyah a déclaré qu'il ne serait "pas intéressé" par un retour sur le Dakar si les règles ne sont pas changées pour rendre la lutte entre buggys et 4x4 plus "juste".

Si le Dakar ne change pas les règles, Al-Attiyah ne reviendra pas

Triple vainqueur du Dakar, Nasser Al-Attiyah a de nouveau été battu par les buggys JCW engagés par X-raid Mini lors de l'édition 2021 qui vient de s'achever, s'inclinant pour un petit quart d'heure face au vainqueur Stéphane Peterhansel. Les buggys ont désormais remporté cinq des six dernières éditions du rallye-raid, avec Peugeot et donc Mini. Al-Attiyah est le seul à avoir privé les voitures deux roues motrices d'un succès, en 2019, au volant du Toyota Hilux 4x4.

Le Qatari n'a eu de cesse de critiquer la réglementation récemment et d'estimer plus tôt cette semaine, pour Motorsport.com, qu'elle était "bien trop en faveur des buggys" par rapport aux 4x4. Des propos maintes fois répétés et qui ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd puisque Peterhansel, après sa victoire vendredi, avait qualifié ses rivaux de "pleureuses" sur le sujet.

Lire aussi :

S'exprimant plus longuement après la fin de l'épreuve, Al-Attiyah a jugé qu'il était quasiment impossible pour Toyota de battre Mini si les règles restaient en l'état et ne permettaient pas de réduire l'écart entre les deux types de véhicules. "Je peux être heureux du travail que nous avons fait", a-t-il déclaré pour Motorsport.com. "Nous avons travaillé dur sans erreur de ma part, de mon copilote ou de l'équipe. Mais que peut-on faire ? C'est la seconde année que nous nous battons et perdons contre les buggys. Il faut des règles justes."

"Qu'importe notre niveau d'attaque, sans la vitesse seule nous ne pouvons pas réduire l'écart. Les buggys ont gagné depuis cinq ans contre les 4x4 parce que les règles ont été faites en leur faveur. J'espère que les organisateurs vont changer ça, sinon participer ne nous intéressera pas."

"Il n'est pas question de savoir où le buggy est meilleur et où le 4x4 est meilleur. Les règles ne sont pas justes, c'est uniquement cela. Pas seulement en raison des roues, il y a beaucoup de choses. Je ne suis pas celui qui doit changer les choses, mais tout est très clair. Peugeot a gagné trois fois, Mini désormais deux fois, c'est quelque chose de très fort. Nous nous battons avec un 4x4, nous avons beaucoup de crevaisons et le buggy est... un buggy, ce n'est pas une voiture de route."

Lire aussi :

La FIA a limité la vitesse de pointe des véhicules de catégorie T1 (qui comprend le Toyota Hilux et le buggy Mini) à 180 km/h pour 2021 suite au lobbying de la marque nippone. Mais les buggys disposent toujours de roues légèrement plus grandes, d'un système de gonflage/dégonflage qui peut être contrôlé depuis le cockpit et d'un débattement de suspension plus important que les 4x4.

Quand il lui est demandé quels changements il souhaiterait au niveau du règlement, Al-Attiyah d'ajouter : "Il faut partir des pneus. Entre les trois voitures de notre équipe, nous avons eu 106 crevaisons. Ce chiffre parle de lui-même. Concernant les règles, je ne peux pas parler pour l'équipe ou pour Toyota, mais ils travaillent dessus. Prenez les dimensions des pneus [810 mm contre 940 de diamètre]. Le flanc plus grand des pneus des 4x4, ce qui veut dire qu'il y a un volume d'air bien plus important, les rend bien plus sensibles sur les terrains rocheux."

La FIA "consciente" du "grand désavantage" des buggys

Des propos contre lesquels ne va pas la directrice de la sécurité de la FIA pour le WRC, Jutta Kleinschmidt, présente en Arabie saoudite pendant l'intégralité du Dakar, qui reconnaît que les buggys jouissent effectivement d'un avantage sur les 4x4 et que des corrections sont prévues pour 2022. "Nous sommes bien conscients du grand désavatange entre les 4x4 et les buggys. Nous voulons également que la réglementation soit juste et ce sujet est déjà sur la table."

Lire aussi :

Par ailleurs, quand il a été demandé à Jean-Marc Forti, responsable d'Overdrive qui prépare les Hilux, si cette situation pouvait remettre en cause l'avenir de Toyota dans le Dakar, il a répondu : "Bien sûr, cela remet en cause la motivation. Ce n'est pas la position dans laquelle nous voulons être."

"Il y a la volonté de changer les règles, au moins de commencer avec la possibilité d'avoir un nouveau pneu. La discussion entre ASO et FIA devrait bientôt démarrer, mais je sais que B.F. Goodrich leur a déjà demandé d'augmenter la taille des pneus parce qu'ils sont à la limite en termes de capacité d'air."

Avec Sergio Lillo, Rachit Thukral et Maria Guidotti

partages
commentaires
Un bivouac plus "écolo" sur le Dakar d'ici 2024

Article précédent

Un bivouac plus "écolo" sur le Dakar d'ici 2024

Article suivant

Loeb souhaite lui aussi un changement de règlement

Loeb souhaite lui aussi un changement de règlement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Nasser Al-Attiyah
Auteur Fabien Gaillard