Dakar : Sainz mise sur un nouveau duel entre Toyota et Mini

Carlos Sainz n'écarte pas totalement Prodrive mais peine à imaginer la nouvelle équipe jouer la victoire dès sa première participation sur le Dakar.

Dakar : Sainz mise sur un nouveau duel entre Toyota et Mini

Tenant du titre sur le Dakar, Carlos Sainz mise sur un duel entre Toyota et X-raid Mini pour l'édition qui se profile. S'il n'exclut pas totalement la nouvelle structure BRX gérée par Prodrive, le pilote espagnol peine à imaginer les nouvelles machines de Sébastien Loeb et Nani Roma dans le match pour la gagne sur la durée pour leur grande première.

Depuis le retrait de Peugeot après l'édition 2018, c'est entre Toyota et X-raid que se joue la victoire au classement général et Sainz ne voit pas le cru 2021 échapper à cette règle récente. Dans le clan Mini, "El Matador" sera au départ tout comme Stéphane Peterhansel, les deux hommes disposant d'une expérience énorme sur l'épreuve, tout comme, entre autres, Nasser Al-Attiyah du côté de chez Toyota.

"Je pense que la course se jouera entre Toyota et Mini", avance Sainz. "Il y a de nombreuses Toyota et seulement deux [buggys] Mini. Nous avons déjà vu lors de deux rallyes que nous avons faits que Toyota avait progressé. La lutte avec Nasser sera rude. Les voitures de Prodrive ont deux très bons pilotes. Le réengagement de Loeb relève le niveau du plateau. Prodrive est tout à fait capable de faire une voiture victorieuse et fiable. C'est difficile de gagner pour votre première participation, même si je ne dis pas que c'est impossible. Cependant, quel que soit le niveau des essais, le rythme et les surprises sont différents en course."

Lire aussi :

Le Dakar va se dérouler pour la deuxième année consécutive en Arabie saoudite, pays avec lequel les organisateurs ont signé l'an passé un accord pour au moins cinq ans. Directeur d'ASO, David Castera reconnaît que certaines étapes prévues en seconde semaine cette année seront "très rapides", tandis que la première semaine empruntera un parcours qui est "à 80 ou 90% nouveau" par rapport à l'an dernier. Des modifications ont également été apportées pour l'étape marathon, lors de laquelle les pilotes ne seront plus autorisés à changer les pneus, sous peine d'être pénalisés.

"Les organisateurs ont pris conscience de l'immense potentiel de l'Arabie saoudite pour cette course", estime Sainz devant ces changements. "La première fois, la deuxième semaine était un peu dangereuse, et l'organisation nous a écoutés et en a tiré les leçons. Cette année les deux semaines se passent davantage dans le nord, où nous avions trouvé la première semaine fantastique."

"Il y a une étape marathon, qui a été rendue encore plus difficile cette fois car si l'on a une crevaison, on ne peut pas prendre les roues du camion d'assistance [sans pénalité]. Nous avons deux roues de secours. Le deuxième jour, si l'on a une crevaison et que l'équipe d'assistance nous donne un pneu, ça coûte 15 minutes. Ça pourrait faire jusqu'à 30 minutes s'il faut changer deux roues. Il faut être prudent et chanceux pour ne pas crever."

partages
commentaires
Roma contraint de changer de copilote pour le Dakar
Article précédent

Roma contraint de changer de copilote pour le Dakar

Article suivant

Pierre Gasly est votre pilote de l'année 2020 !

Pierre Gasly est votre pilote de l'année 2020 !
Charger les commentaires