De Rooy - "Nous n'étions pas les plus rapides, mais les plus intelligents"

partages
De Rooy -
Traduit par: Basile Davoine
9 janv. 2017 à 08:01

Le pilote Iveco Petronas Gerard de Rooy a félicité son équipe pour son approche mesurée en matière de navigation et pour sa place de leader à mi-parcours dans ce Dakar.

#500 Team De Rooy Iveco: Gerard de Rooy, Moises Torrallardona, Darek Rodewald
#500 Team De Rooy, IVECO: Gerard De Rooy, Moi Torrallardona, Darek Rodewald
#500 Team De Rooy Iveco: Gerard de Rooy, Moises Torrallardona, Darek Rodewald
#500 Team De Rooy, IVECO: Gerard De Rooy, Moi Torrallardona, Darek Rodewald
#500 Team De Rooy Iveco: Gerard de Rooy, Moises Torrallardona, Darek Rodewald
#500 Team De Rooy Iveco: Gerard de Rooy, Moises Torrallardona, Darek Rodewald

Après avoir perdu du terrain en début de rallye, le tenant du titre de la catégorie camions, Gerard de Rooy, a remporté deux victoires d'étape jeudi et vendredi, s'emparant du même coup de la tête du classement général.

"C'est certain, nous n'étions pas les plus rapides ces deux derniers jours, mais sans aucun doute les plus intelligents", a-t-il déclaré. "Nous n'avons fait aucune erreur. Je crois que nous avons fait un kilomètre de trop, mais nous avons vérifié et pris conscience de ça très vite : 'OK, revenons en arrière et vérifions à nouveau'. Certains ont perdu 40 [minutes], une heure, une heure et demie." 

"J'ai un très bon copilote [Moises Torrallardona], mais ce n'est pas que lui, c'est toute l'équipe. S'il doute, s'il y a un point de difficulté, nous avons six yeux, tout le monde doit regarder la piste. Et je crois que ça marche vraiment bien pour nous."

De Rooy s'est dit soulagé d'avoir vu l'étape de samedi entre Oruro et La Paz être annulée, alors que les conditions se sont détériorées vendredi soir avec beaucoup de pluie.

"Nous étions très contents que la spéciale d'hier soit annulée", a souligné le Néerlandais. "Le bivouac était un cauchemar, nous ne pouvions pas inspecter les camions." 

"C'était plein de boue. Je pense que le camion était quatre ou cinq-cents kilos plus lourd."

De Rooy et son équipe se préparent désormais pour l'étape marathon de ce lundi entre La Paz et Uyuni, mais le double vainqueur du Dakar ne sait pas à quel point les conditions météo seront handicapantes.

"La première semaine n'a pas été si difficile pour le camion, nous faisons beaucoup de maintenance, rien de spectaculaire", a-t-il déclaré. "Nous devons être prêts pour la deuxième semaine, particulièrement pour le marathon."

"J'ai parlé à beaucoup de personnes, et tout le monde doute beaucoup pour l'étape de demain [lundi], je crois qu'elle sera énormément réduite."

 

Article suivant
L'étape marathon réduite de moitié

Article précédent

L'étape marathon réduite de moitié

Article suivant

Peugeot - Donner des consignes est "impossible" à ce stade

Peugeot - Donner des consignes est "impossible" à ce stade

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Gerard de Rooy
Équipes Team De Rooy
Type d'article Actualités