MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
5 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
3 jours
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
SBK EL1 dans
4 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
18 jours
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
32 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
88 jours

Despres - "Ce n'est pas une montagne, c'est l'Himalaya"

partages
commentaires
Despres - "Ce n'est pas une montagne, c'est l'Himalaya"
Par :
15 janv. 2017 à 14:03

Ainsi parle de ses équipiers, Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb, celui qui, en parachevant le triplé Peugeot à Buenos Aires, est monté sur son premier podium depuis trois ans au Dakar – et le premier, bien sûr, en catégorie auto.

#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
Cyril Despres,Team Peugeot
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
Stéphane Peterhansel et Cyril Despres, Peugeot Sport fêtent la 13e victoire de Peterhansel sur le Dakar
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
David Castera, Peugeot Sport, Cyril Despres, Peugeot Sport
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
#311 Peugeot Sport Peugeot 2008 DKR: Cyril Despres, David Castera
Cyril Despres
#104 Peugeot: Cyril Despres, David Castera
Cyril Despres, David Castera, Peugeot Sport

Deux ans tout juste après ses débuts sur quatre roues au volant de la première version de la 2008, avec laquelle Peugeot faisait son retour sur le Dakar après une période d'absence de près de 25 ans, Cyril Despres est monté sur le podium en terminant troisième derrière Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb.

Il s'agit de la seconde performance de choix en rallye-raid et en auto pour le quintuple vainqueur du Dakar sur deux roues, après sa victoire dans le Silk Way Rally en Chine, au mois de juillet dernier.

C'est un feeling sympa. Voilà trois ans que je n'étais pas monté sur le podium, et c'est long, quand vous êtes tombé amoureux du Dakar, quand vous aimez cette course, que vous vous entraînez toute l'année pour elle”, se réjouit Despres, dont Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport, a souligné les progrès accomplis avec David Castera, son copilote depuis le début de cette nouvelle aventure.

Même s'il fait partie d'une équipe Peugeot dont on pouvait se douter, malgré la concurrence de Toyota et Mini, qu'elle deviendrait vite la nouvelle référence de la discipline, Despres ne s'était pas fixé de date précise pour un tel résultat et assure que celui-ci arrive plus tôt qu'il ne l'avait espéré.

Au début, après mon premier Dakar [sur quatre roues, en 2015], je me suis dit que cela me prendrait beaucoup de temps d'arriver là, sur le podium. Il y a trois ans, je me disais que pour 2017, 2018, 2019, l'idée serait de faire de mieux en mieux, et j'y suis en 2017”, dit-il.

C'est un super feeling, parce que finir deuxième sur une moto a été régulier ces dernières années [il l'a fait trois fois, en plus de ses cinq victoires et de deux troisièmes places], mais monter sur un premier podium [en auto], c'est quelque chose, c'est pourquoi je suis très content.”

Courir sur asphalte

Après cette troisième place, celui qui a gagné une spéciale cette année, et occupé du même coup la tête du classement général à l'issue de la quatrième étape, sait qu'il va lui falloir encore progresser s'il veut gravir un puis deux autres échelons, mais il prend les choses une à une.

Il y a deux gros concurrents devant moi, avec messieurs Peterhansel et Loeb”, dit-il. “Ce n'est pas une montagne, c'est l'Himalaya, l'Everest, qui est devant moi. Mais je vais essayer de le grimper, de m'entraîner davantage pour arriver plus haut.”

C'est un sentiment agréable et ça aide pour savoir la direction dans laquelle travailler, continuer de s'entraîner, rester concentré. Mais c'est une question de temps, une question de courses. Je connais mes points faibles, et je vais les garder pour moi, bien sûr. [Mais] j'ai déjà établi quelques plans pour les années à venir. Je vais courir aussi sur l'asphalte, afin de passer un peu plus de temps dans un baquet.”

Après le règne de Peterhansel, celui d'un autre ancien motard s'ouvrira-t-il un jour chez Peugeot et sur le Dakar ? Peut-être, mais un certain Sébastien Loeb voit sans doute les choses différemment...

Article suivant
Quads - Karyakin, indomptable, décroche haut la main son premier Dakar

Article précédent

Quads - Karyakin, indomptable, décroche haut la main son premier Dakar

Article suivant

Sunderland - "C’est un rêve qui se réalise"

Sunderland - "C’est un rêve qui se réalise"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Cyril Despres
Auteur Jean-Philippe Vennin