Etape 8, motos - Seconde victoire pour Barreda, Sunderland accroît son avance

Le pilote Yamaha a dominé la huitième étape du Dakar pour s'imposer avec près de quatre minutes d'avance sur Walkner. Sunderland, troisième du jour, a encore repris du temps sur Quintanilla et Van Beveren au classement.

On commence à en avoir l’habitude, l’itinéraire de cette huitième étape du Dakar 2017 a lui aussi été écourté. La faute à un rio qui a débordé suite aux pluies qui se sont abattues ces derniers jours sur la Bolivie, et que les concurrents devaient traverser. Les pilotes et leurs machines ont donc du quitter l’Altiplano bolivien pour rejoindre la ville argentine de Salta en empruntant un chemin long de 417 kilomètres chronométrés, au lieu des 492 initialement prévus.

Grâce (ou plutôt à cause de ces conditions) à sa victoire d’étape hier, la première de sa carrière sur le Dakar, l’Américain Ricky Brabec partait en éclaireur sur ce terrain scabreux. Et comme on pouvait l’imaginer, le jeune pilote Honda cédait du terrain dès le premier waypoint, perdant 8’33’’ sur l’homme le plus rapide, Joan Barreda.

L’Espagnol, vainqueur et leader du général au soir de la troisième étape reliant San Miguel de Tucuman à la ville andine de San Salvador de Jujuy, se rappelait aux bons souvenirs de tous en gagnant du temps sur ses adversaires. Le pilote Honda menait ainsi la danse avec 51 secondes d’avance sur le vainqueur du prologue, Juan Pedrero (Sherco), et 1’21’’ sur Stefan Svitko au WP2. Le pilote slovaque, deuxième de l’édition 2016 derrière son coéquipier de chez KTM Toby Price, revenait du diable Vauvert et d’une première semaine décevante pour s’accrocher au wagon de tête.

Barreda poursuivait sa chevauchée solitaire jusqu’au CP1 et sa neutralisation, reprenant 3’54’’ sur le leader du général, Sam Sunderland. Derrière l’Ibère, les positions semblaient se stabiliser alors que Pedrero conservait la deuxième position, à 1’24’’. Svitko rentrait quant à lui dans le rang, dégringolant à la sixième position, à 3’30’’. Le Français Michaël Metge en profitait pour prendre le troisième meilleur temps, à 2’21’’, devant l’Autrichien Matthias Walkner (KTM) et un autre Français, Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna).

Malgré son hégémonie, Barreda maintenait la pression au passage du CP2 avec le meilleur temps, repoussant Thomas Walkner à 3’54’’. Michaël Metge cédait quant à lui un peu de terrain, à 4’11’’, l’autre Français Adrien Van Beveren, troisième du général, ne pouvant faire mieux que la dixième place à 8’26’’. Au contact de Barreda au CP1, Juan Pedrero rentrait pour sa part dans le rang, accusant 4’47’’ de retard sur l’Espagnol au CP suivant.

Ce dernier allait finalement l’emporter assez largement, avec pas moins de 3’51’’ d’avance sur Walkner, soit trois petites secondes devant le leader de l'épreuve, Sam Sunderland. Michaël Metge, après une solide prestation, échouait finalement au pied du podium à 4’25’’.

Au général, Sam Sunderland est plus que jamais dans une position idéale pour remporter son premier Dakar et conjurer le mauvais sort, lui qui a abandonné lors de ses trois participations à ce jour. Il devance à présent le Chilien Pablo Quintanilla de 20'58''.

Classement général

 PiloteMotoÉcart
1  Sam Sunderland KTM 22:01:08
2  Pablo Quintanilla Husqvarna 00:20:58
3  Adrian van Beveren Yamaha 00:28:49
4  Matthias Walkner KTM 00:34:14
5  Gerard Farres KTM 00:34:24
6  Xavier de Soultrait Yamaha 00:50:10
7  Pierre-Alexandre Renet Husqvarna 01:08:09
8  Paulo Goncalves Honda 01:08:34
9  Joan Barreda Honda 01:10:53
10  Franco Caimi Honda 01:51:15
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Sous-évènement Étape 8 : Uyuni - Salta
Pilotes Adrien van Beveren , Juan Pedrero , Joan Barreda , Michael Metge , Sam Sunderland , Matthias Walkner , Toby Price , Pablo Quintanilla , Ricky Brabec , Pela Renet
Type d'article Résumé de spéciale
Tags bike