Loeb - "Ça va se compliquer côté navigation"

Vainqueur des deux étapes déjà disputées pour son premier Dakar, Sébastien Loeb continue d'impressionner.

Loeb a une nouvelle fois occupé la tête d'un bout à l'autre des 190 kilomètres de cette spéciale, déjà courte sur l'échelle du Dakar et au kilométrage encore réduit en raison de la météo. Mais cela n'a pas été une partie de plaisir, et la météo, justement, s'en est d'ailleurs mêlée.

“On a pris un gros orage,” a-t-il expliqué après avoir franchi la ligne d'arrivée de la spéciale et avant la longue liaison en direction de Jujuy.

Une autre difficulté, par rapport à la veille, était d'ouvrir la route. Même s'il l'a déjà affrontée en WRC, elle n'était pas à négliger. Elle n'a cependant pas eu de réel effet sur la hiérarchie.

On a eu pas mal de graviers, on a balayé, mais j’ai bien roulé, c’était une super spéciale,” a ajouté Loeb au micro de France TV. “Il y avait de la belle glisse, j’ai pris du plaisir.”

Sur cette étape encore typée “rallye”, la navigation n'était pas un gros problème. Mais pour des débutants comme Loeb et Elena le sont sur ce Dakar et dans la discipline, une période d'adaptation est malgré tout indispensable en raison du caractère différent des deux types d'épreuve – même si le deuxième chrono de Carlos Sainz mardi montre que les rallymen sont à leur affaire.

Ça a été assez simple,” a pourtant expliqué Loeb. “Aucune erreur, pas d’overspeed – il y en a eu pas mal hier, mais on est passés à travers. Pas de soucis particuliers, rien à dire!”

"On s'en fout et on roule!"

Tout semble donc aller mieux dans le meilleur des mondes qu'est à l'heure actuelle le cockpit de la Peugeot 2008 DKR n°314. Mais pas sûr qu'il en soit tout à fait de même dans celui de toutes ses sœurs jumelles, ni que cela durera très longtemps. En attendant, Loeb veut avant tout savourer sa réussite et ses deux victoires de rang. Mais il est est conscient que le plus dur reste à venir.

C’est plutôt pas mal, mais demain on sera encore devant sur la route, et ça va se compliquer encore au niveau navigation. On va voir.” Et de conclure en riant: “On s’en fout et on roule!”

Avec Basile Davoine

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar
Sous-évènement Étape 3 : Termas de Río Hondo - Jujuy
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Actualités
Tags car, loeb