Loeb - "On a tout donné, jusqu'au bout"

partages
commentaires
Loeb -
Par : Emmanuel Rolland
14 janv. 2017 à 17:15

S'il a échoué de peu dans sa quête de première victoire sur le Dakar, Sébastien Loeb (Peugeot) se félicite de son parcours lors de cette édition, avec la satisfaction d'avoir été à la lutte avec Peterhansel jusque dans les derniers instants.

Sébastien Loeb, Peugeot Sport
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena
Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret, Sébastien Loeb, Daniel Elena, Cyril Despres, David Castera, Bruno Famin, Peugeot Sport
Sébastien Loeb, Peugeot Sport
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport, Sébastien Loeb, Peugeot Sport
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena
Sébastien Loeb, Peugeot Sport
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena

L'an passé, pour sa première participation sur le Dakar, Sébastien Loeb – déjà accompagné de son fidèle complice Daniel Elena –, avait impressionné par sa pointe de vitesse, qui lui avait valu de remporter plusieurs spéciales la première semaine, et de pointer en tête à l'étape de repos.

Par la suite cependant, des erreurs de navigations, et quelques fautes de pilotage avaient rétrogradé le nonuple champion du monde des rallyes au neuvième rang final.

Cette année, Loeb a démarré sur la même cadence, mais lui et son équipier ont cette fois su éviter les pièges de navigation – un exercice pourtant sévèrement durci par les organisateurs –, le pilote alsacien ne commettant par ailleurs aucune grosse faute au volant.

Ainsi, Loeb est resté en lice pour la victoire jusqu'à l'arrivée, terminant deuxième après avoir pointé deux fois en tête de l'épreuve, et finalement devancé d'un peu plus de cinq minutes par son équipier Stéphane Peterhansel, devançant l'autre 3008 DKR encore en course, celui de Cyril Despres.

"C'est quand même une satisfaction d'être à l'arrivée, déjà, sans avoir eu de problème, être sorti de la route", commentait Loeb à l'arrivée à Buenos Aires. "Faire le triplé, c'est quand même un résultat extraordinaire pour l'équipe."

"En ce qui me concerne personnellement, c'est une belle progression par rapport à l'an dernier. C'est sûr que c'est un peu frustrant, d'un autre côté, car on était en bagarre pour la victoire, on a perdu du temps en début de course sur un problème, ensuite on a cravaché, on a tout donné, jusqu'au bout, jusqu'à une crevaison hier qui nous a arrêtés dans notre élan, c'est comme ça."

"En tous cas, je pense qu'on ne peut pas se reprocher grand-chose, on a fait des petites erreurs de navigation comme tout le monde, mais on a fait un beau rallye. Deuxième cette année, il faudra faire mieux l'année prochaine."

Revenir plus fort en 2018

Après une belle première approche en 2016, Sébastien Loeb s'est définitivement imposé comme un vainqueur potentiel, et l'un des hommes à battre sur cet exercice particulier que constitue le Dakar, et visera naturellement la victoire en 2018.

"Le problème sur un Dakar, c'est qu'il faut tout pour que ça marche", continue-t-il. "Il faut de la réussite, de la chance, il faut être bon, il faut plein de choses. C'est difficile de prévoir, il est difficile de se fixer un objectif car on sait que l'on va avoir plein d'histoires en cours de route. On va essayer de se préparer au mieux l'année prochaine pour passer au travers de tout ça."

L'expérience de Peterhansel a fait la différence

Rapide, désormais rompu aux subtilités de la navigation avec Daniel Elena, Sébastien Loeb reconnaît toutefois que l'expérience de son équipier Stéphane Peterhansel – vainqueur de son 13e Dakar ce samedi –, peut encore faire la différence en certaines occasions.

"C'est clair, à chaque fois que c'est très très compliqué, [Peterhansel] fait de petites différences. Je pense qu'on a encore appris certaines choses cette année. Certaines spéciales étaient un peu exagérées [au niveau de la difficulté], mais là il s'en sort mieux parfois, il faut en tirer les enseignements."

Propos recueillis par Valentin Khorounzhiy

Article suivant
Peterhansel - "Celle-là a une saveur particulière"

Article précédent

Peterhansel - "Celle-là a une saveur particulière"

Article suivant

Famin salue "des paires de champions exceptionnelles"

Famin salue "des paires de champions exceptionnelles"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Peugeot Sport
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions