Loeb ravi de devancer les pilotes en quatre roues motrices

L'Alsacien a remporté la toute première spéciale qu'il a disputée sur le Dakar, sur un terrain qui lui était a priori favorable mais devait moins convenir à sa voiture.

Durant la première semaine de ce Dakar, on attendait peut-être davantage les Mini, voire les Toyota, aux avant-postes en raison de leurs quatre roues motrices, alors que le buggy de Peugeot n'en compte que deux. Cela n'a pas empêché Sébastien Loeb de signer le scratch pour sa première tentative sur cette épreuve.

C’était long, vraiment long!,” a-t-il réagi peu après l'arrivée de la spéciale, au micro de France Télévisions. “On s'est fait une belle chaleur au milieu, dans un bourbier où Nani [Roma] est d’ailleurs resté un moment je pense, ainsi que d’autres [Sainz et Terranova notamment].”

C’était vraiment piégeux et avant tout, je suis content d’être au bout. Après, la surprise à l’arrivée c’est qu’on fait le meilleur temps car je n’y croyais pas! Et la bonne nouvelle est que notre voiture, sur ce type de course, est dans le coup par rapport aux quatre roues [motrices], ce qui n’était pas gagné d’avance.”

On pensait en effet que les Peugeot deux roues motrices, davantage conçues pour les étapes de sable et de dunes telles que celles qu'affronteront les concurrents en deuxième semaine, seraient moins à leur affaire sur les premières spéciales très typées WRC. De quoi compenser, a priori, la bonne connaissance de ce terrain qu'a la nouvelle recrue de l'équipe française et qui lui sera encore bien utile mardi puisqu'il ouvrira cette fois la route en tant que leader au classement général.

On savait que la 2008 avait bien, bien progressé par rapport à l’an dernier mais sur des pistes sinueuses typées rallye, on se dit que les mecs avec des 'quatre roues' doivent s’amuser comme je le faisais en WRC,” a poursuivi Loeb. “Mais au final, on a quand même été plus vite, donc c’est vrai que c’est top. Il n’y a eu aucun souci, la voiture a très bien marché du début à la fin et ça aussi, c’est une bonne nouvelle.”

L'équipe française a d'ailleurs brillamment débuté l'épreuve lors de cette deuxième étape qui était en fait la première et avait été raccourcie en raison des mauvaises conditions météo. Au meilleur temps de Loeb s'ajoutent en effet le 2e de Stéphane Peterhansel et le 6e de Cyril Despres. Seul Carlos Sainz a perdu du temps, près d'un quart d'heure, dans le fameux bourbier qu'évoquait le vainqueur du jour.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Actualités
Tags car, loeb, peugeot