Formule 1 MotoGP
14 août
EL1 dans
2 jours
WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
15 jours
Formule E
C
E-Prix de Berlin V
12 août
EL1 dans
02 Heures
:
07 Minutes
:
01 Secondes
WEC
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
98 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
23 jours
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours

Marcos Patronelli - "Nous avons gagné tous les deux"

partages
commentaires
Marcos Patronelli - "Nous avons gagné tous les deux"
Par :
18 janv. 2016 à 12:30

Le vainqueur de la catégorie quad s'est imposé devant son frère Alejandro après que ces deux-là ont parfaitement maîtrisé la course, particulièrement en deuxième semaine.

Le vainqueur chez les quads, Marcos Patronelli et son frère Alejandro Patronelli fêtent le doublé
Le vainqueur chez les quads Marcos Patronelli et son frère Alejandro Patronelli fêtent le doublé
Le vainqueur chez les quads, Marcos Patronelli
Le vainqueur chez les quads Marcos Patronelli et son frère Alejandro Patronelli fêtent le doublé
Le vainqueur chez les quads Marcos Patronelli et son frère Alejandro Patronelli fêtent leur doublé
Le vainqueur chez les quads Marcos Patronelli et son frère Alejandro Patronelli fêtent le doublé
Le vainqueur chez les quads, Marcos Patronelli
#252 Yamaha : Marcos Patronelli
Marcos Patronelli
#250 Yamaha: Marcos Patronelli

“Les Patronelli continuent leur show,” titrait Motorsport.com samedi 16 janvier au matin, en référence à la mainmise des deux frères en catégorie quads durant l'avant-dernière spéciale du Dakar disputée la veille. Puis “Dans la famille Patronelli, je demande Marcos” en fin de journée après la victoire de celui-ci au classement général.

Les deux Argentins ont en effet donné l'impression de faire leur course en binôme, et de se résoudre, parce qu'il fallait bien un vainqueur, à ce que que l'un des deux s'impose – mais sans s'être affrontés. Une impression quelque peu confirmée par les propos de Marcos après avoir remporté son troisième Dakar.

Je ne suis pas le seul vainqueur de cette course, Alejandro a gagné aussi,” a-t-il déclaré en ne cachant pas les faveurs que lui avait faites son frère pour lui permettre de monter sur la plus haute marche du podium. “Nous étions au même niveau, et hier [vendredi], il m'a laissé passer.” “Aujourd'hui, cela aurait pu aller dans un sens ou dans l'autre. Il n'y avait pas de compétition entre nous car deux frères doivent travailler ensemble. Courir ensemble est difficile. Ale m'a protégé, mais pour moi, nous avons gagné tous les deux.”

Le plus jeune des deux frères (ils sont nés en 1978 et 1980) traînant une pénalité de neuf minutes sans laquelle la différence aurait été bien plus grande, il était logique que ce soit lui qui s'impose.

Pilote sud-américain le plus populaire, toutes catégories confondues, et vainqueur du plus grand nombre d'étapes sur le Dakar avec 18 succès désormais, Marcos Patronelli s'y est imposé non seulement en 2010 et 2013 avant cette année, mais s'est aussi classé 2e en 2009 et 2012. À l'entendre, pourtant, il ne s'attendait pas à gagner cette année après avoir manqué l'édition 2015, conséquence d'un accident en 2014 lors duquel il avait détruit son quad au fond d'une falaise.

La première semaine, tout est allé de travers. On a cru que le Dakar nous échappait, nous étions dix minutes derrière, on n'était pas concentrés et ce n'est qu'en atteignant les étapes boliviennes que j'ai décidé d'attaquer. On a fait des modifications, changé de mentalité et sommes repartis au charbon.”

Atteindre cet objectif est incroyable,” a poursuivi celui qui assurait avant le départ ne pas se fixer d'objectif et vouloir courir ce Dakar comme si c'était le premier pour lui. “Ce n'est pas ce à quoi nous nous attendions. On a débuté ce Dakar, avec Ale, dans l'idée de courir et atteindre l'arrivée, mais à la moitié de la course, on a vu cette opportunité s'ouvrir. À partir de là, nous avons commencé à assurer et réfléchi tout le temps à comment faire pour garder la tête. La victoire n'était pas seulement possible pour nous, mais aussi pour tous les autres derrière.”

Sur leurs Raptor 700 fournis par l'usine Yamaha, et dotés de nouveautés au niveau de la suspension et de la réfrigération, ce sont pourtant bien eux qui ont pris les rênes de la course en début de deuxième semaine, lundi 11 janvier – pour ne plus les lâcher.

Désormais, les deux frères vont pouvoir se consacrer à nouveau à l'entreprise familiale, dans laquelle ils sont (aussi) associés.

Propos recueillis par Luis Ramirez

Dakar - Les plus belles photos de la deuxième semaine

Article précédent

Dakar - Les plus belles photos de la deuxième semaine

Article suivant

Bruno Famin - Peugeot doit progresser côté fiabilité

Bruno Famin - Peugeot doit progresser côté fiabilité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Marcos Patronelli , Alejandro Patronelli
Auteur Jean-Philippe Vennin