Maroc, étape 1 – Déjà des problèmes pour Loeb

Sébastien Loeb a été arrêté par un souci mécanique durant la première spéciale, pour ses débuts en Rallye-Raid avec l'équipe Peugeot.

Le nonuple Champion du monde des Rallyes, qui est au Maroc dans le cadre de sa préparation pour le prochain Dakar, participe à l'épreuve au volant d'une 2008 DKR de 2015 dotée de plusieurs évolutions.

Loeb et son copilote Daniel Elena étaient bien partis pour effectuer un bon chrono sur la spéciale d'ouverture de 330 km, s'élevant jusqu'à la 4e place au CP n°3 situé après 244 km.

Cependant, l'équipage a dû s'immobiliser à moins de 30 km de la ligne d'arrivée, en raison probablement d'une casse mécanique, et est resté sur place un bon moment à attendre son assistance.

Loeb a finalement été remorqué par un autre concurrent du rallye, Steven Rotsaert, pilote du camion MAN TGS n°471 engagé en catégorie Open.

Les Toyota en tête

Les Toyota Overdrive de Yazeed Al-Rajhi et Vladimir Vasilyev, à 17”0, ont signé les deux meilleurs chronos provisoires de cette première spéciale, la Boucle de Zagora. Nasser Al-Attiyah est 3e sur la première des Mini à 1’38” devant la 2008 DKR 2016 de Carlos Sainz à 2’03”. L'ESpagnol a perdu du temps par la faute d'une crevaison à 15 km de l'arrivée.

Giniel de Villiers, ancien vainqueur du Dakar comme Al-Attiyah et Sainz, n'a signé le 9e temps sur un autre Toyota Overdrive après avoir rencontré un problème de différentiel et terminé l'étape en deux roues motrices.

Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke, lui aussi sur Toyota, a quant à lui été victime d'une fuite d'huile.

Avec Jean-Philippe Vennin

A propos de cet article
Séries Dakar
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Actualités
Tags elena, loeb, maroc, peugeot