Résumé d'étape
Dakar Dakar

Motos, 5e étape - Quintanilla prend sa revanche, Branch repasse en tête

Pablo Quintanilla s'est rattrapé après avoir perdu du temps ces derniers jours. C'est lui qui remporte la cinquième étape du Dakar 2024, à l'issue d'une journée dans les dunes qui coûte du temps et la première place au général à "Nacho" Cornejo.

Après le scratch de "Nacho" Cornejo hier, c'est au tour de son compatriote chilien Pablo Quintanilla de s'emparer de la victoire d'étape au cinquième jour du Dakar. C'est le verdict de la spéciale la plus courte de cette édition 2024, qui a mis Cornejo en difficulté au point de lui faire perdre le leadership au général.

Si elle ne couvrait que 118 km, l'étape comprenait toutefois une longue liaison de 527 km et un départ extrêmement tôt ce matin, ce qui n'est pas pour arranger les organismes. Au menu, des dunes, des dunes et encore des dunes. Le Dakar est en effet entré dans le Quart Vide, désert quasiment non-peuplé qui s'étend en majorité sur l'Arabie saoudite et où l'on ne trouve que du sable à perte de vue.

Ce programme a réservé quelques surprises, avec notamment la Rally2 de Bruno Santos en tête au premier pointage, fixé au kilomètre 39. Pablo Quintanilla a cependant pris les commandes sur la suite du parcours. Bien décidé à se rattraper après deux mauvaises journées, lors desquelles il a vu filer plusieurs minutes, le Chilien s'est montré imbattable dans les dunes. Il s'empare de son premier scratch sur cette édition, le précédent lui ayant été retiré après une pénalité.

Derrière le vainqueur du jour, son coéquipier Adrien van Beveren s'est lui aussi fait plaisir dans les dunes sur sa Honda et en est récompensé par le deuxième temps, à 37 secondes du scratch. "Je me suis senti à l’aise, la moto marche super bien, elle est vraiment performante dans ces conditions-là", commentait le Français à l'arrivée. "Il reste beaucoup de dunes et c’est de bon augure pour les deux jours qui arrivent. Ça peut faire de belles choses."

Lire aussi :

Toby Price complète le podium du jour devant Daniel Sanders, eux qui avaient perdu beaucoup de temps hier. Vient ensuite Mason Klein, qui s'accroche après un début de rallye marqué par d'innombrables soucis, puis Ross Branch et Ricky Brabec, qui restent dans le coup au général malgré plus de 3 minutes et 40 secondes dans la spéciale.

Cornejo perd la tête au profit de Branch

"Nacho" Cornejo, qui s'est élancé en premier pour relier Al-Hofuf et Shubaytah, a dû se contenter du 12e temps du jour, impuissant face à la typologie du terrain. "Cela n’était pas facile d’ouvrir dans les dunes. J’ai essayé de faire du bon boulot et mon coéquipier Ricky Brabec m’a rejoint vers le kilomètre 50 et je pense qu’on a bien travaillé ensemble", soulignait-il néanmoins.

Le motard chilien perd la tête du classement général au profit de Ross Branch, le Botswanais capitalisant sur sa régularité depuis le départ pour reprendre la première place. Il compte 1'14 de marge sur Cornejo et 3'47 sur Brabec, toujours troisième. Adrien van Beveren grimpe à la quatrième place devant Kevin Benavides, vainqueur l'an dernier, et Pablo Quintanilla qui regagne une place. Romain Dumontier figure quant à lui toujours dans le top 10.

Demain, les concurrents auront un autre gros morceau au programme : l'étape marathon de 48 heures. Le départ se fera en ordre inversé pour les 17 inscrits de la catégorie Rally GP, tous à l'arrivée ce mercredi. Le premier à s'élancer sera Joan Barreda, dernier du jour après deux chutes qui l'ont mené au centre médical.

Le classement général provisoire

  Pilote Moto Temps/Écart Pénalité
1 Botswana R. Branch Hero 19h05'03 1'00
2 Chile J. Cornejo Florimo Honda +1'14  
3 United States R. Brabec Honda +3'47 1'00
4 France A. Van Beveren Honda +18'10  
5 Argentina K. Benavídes KTM +21'17  
6 Chile P. Quintanilla Honda +26'47 6'00
7 Argentina L. Benavídes Husqvarna +30'36  
8 Australia T. Price KTM +31'36  
9 Australia D. Sanders GasGas +37'44  
10 France R. Dumontier Husqvarna +38'52  

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Loeb a vite réagi : "Il ne fallait pas être largués complètement"
Article suivant Autos, 5e étape - Al-Attiyah domine, Loeb perd volontairement du temps

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France