Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
38 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
3 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Pas de favori clair pour le Dakar 2019, selon Nani Roma

partages
commentaires
Pas de favori clair pour le Dakar 2019, selon Nani Roma
Par :
2 janv. 2019 à 16:05

Le pilote espagnol de Mini X-Raid prendra dans quelques jours le départ de son 23e Dakar. Bien qu'il considère que Nasser Al-Attiyah a quelque chose en plus dans les dunes, il croit pouvoir se battre pour la victoire.

En 2014, Nani Roma est devenu le premier Espagnol à gagner le Dakar à la fois dans la catégorie moto et auto. Ce dimanche, il entamera son 23e Dakar, rien que ça, et pour la deuxième année consécutive il le fera avec Mini X-Raid. Après son abandon dès la troisième étape l'an dernier, à la suite d'un gros accident, il n'a cette fois qu'un seul objectif : retrouver le chemin de la victoire.

Lire aussi :

Accompagné par Alex Haro, Roma tentera de rapporter au team X-Raid une victoire qui lui échappe depuis 2015 et le succès alors conquis par Nasser Al-Attiyah. Depuis que Peugeot a fait main basse sur le mythique rallye-raid, après une première année compliquée, plus personne n'a réussi à remporter cette course sur une autre voiture qui n'était pas française.

La marque au lion s'étant à présent désengagée – malgré la présence de Sébastien Loeb, engagé sur une 3008 DKR 2017 grâce à PH Sport –, Mini et Toyota sont les principaux candidats à la victoire cette année. Nani Roma assure cependant ne pas voir de favori.

"Non, je ne vois personne clairement", a-t-il indiqué dans une interview avec Motorsport.com réalisée avant son départ pour Lima. "Nasser est l'un des favoris. Ce sera dur, parce qu'il connaît super bien ce contexte, le sable. Ils ont une bonne voiture, plus que rodée, donc ce sera difficile. Il y a aussi Carlos [Sainz], Stéphane [Peterhansel], Giniel [de Villiers], et Cyril [Despres] peut aussi faire quelque chose. Kuba Przygonski sera rapide avec la Mini. Il y en aura quelques-uns."

Loeb pourrait bien être l'outsider à garder à l'œil, lui qui comptera sur une voiture de premier niveau mais sans l'aide d'une structure officielle. Cependant, Roma assure qu'il ne craint pas le nonuple Champion du monde des Rallyes, battu sur le fil en 2017 par son coéquipier Stéphane Peterhansel après un duel à couteaux tirés.

"Non, je ne le crains pas. Je crois que c'est bien que Loeb soit là. Au final, la valeur des victoires vient de la valeur des adversaires, et plus ils sont bons, mieux c'est. Et si Loeb vous bat, ça n'est pas non plus si mal. On est plus professionnel quand on a ces rivaux-là", pointe le pilote espagnol.

Lire aussi :

Roma courra pour X-Raid, tout comme Sainz, Peterhansel, Despres et Przygonski (vainqueur en 2018 de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain), bien que les buggys des trois premiers cités et le 4x4 de Roma et Przygonski soient différents. Une concurrence qui n'a en tout cas pas de quoi intimider l'Espagnol.

"Je crois que c'est positif parce qu'en fin de compte ces gens ne sont pas de nouveaux pilotes, je les ai déjà affrontés, et il vaut mieux les avoir chez soi qu'en dehors. C'est positif. Je suis de ceux qui croient que l'on apprend des personnes compétitives et bonnes. Au final, si je ne parviens pas à gagner, mieux vaut que ce soit une Mini qui gagne, et ce sera le cas si nous avons des pilotes forts à nos côtés. Même s'il s'agit d'une structure différente, pour être fort et gagner, il faut une bonne équipe."

"Court, mais super, super intense"

À quelques jours désormais du début de l'aventure depuis Lima, au Pérou, Nani Roma assure ne pas manquer de motivation et d'envie, lui qui a remporté trois des quatre rallye-raids de préparation auxquels il a participé ces derniers mois.

"J'ai très envie, je suis très motivé. Avec Alex, nous avons fait une très bonne saison, nous avons très bien travaillé avec l'équipe, nous avons une très bonne voiture… Nous arriverons donc très enthousiastes et, surtout, bien préparés. Ce sera un Dakar avec un contexte difficile, court, mais super, super intense."

Lire aussi :

"Je suis de ceux qui croient que qu'ils s'améliorent chaque jour. Nous le pensons tous, car si vous pensez que vous savez tout, je ne sais pas si vous vous levez avec la motivation et l'envie de faire des choses. Chaque jour, la vie vous surprend, vous faites mieux. En faisant des Dakar, je vais dire : 'J'ai appris ceci, j'aurais pu faire cela mieux'. C'est pour cela que nous évoluons, parce que nous pouvons apprendre chaque jour", réfléchit-il.

Le Dakar fait partie intégrante de la vie de Nani Roma, au point même que, l'an dernier, il a passé le Nouvel An dans un avion. Mais il reconnaît que le temps passe vite sur les routes du Dakar, lesquelles seront cette année intégralement tracées au Pérou et avec les dunes en protagonistes et arbitres

"Le Dakar est plus qu'un mode de vie", souligne-t-il. "Le temps passe super vite. […] Mais je suppose que ça passe vite parce que nous aimons beaucoup ce que nous faisons et que nous avons une très belle vie."

Nani Roma, Alex Haro, MINI X-Raid John Cooper Works Rally
Article suivant
Les voeux 2019 de la rédaction Motorsport.com

Article précédent

Les voeux 2019 de la rédaction Motorsport.com

Article suivant

Sainz : Des délais de préparation courts, mais suffisants

Sainz : Des délais de préparation courts, mais suffisants
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Nani Roma , Alex Haro
Équipes X-Raid Team
Auteur Sergio Lillo