Pénalité de dix minutes annulée pour Carlos Sainz

La fameuse pénalité de dix minutes infligée à Carlos Sainz en début de semaine, et pour laquelle Peugeot avait fait appel, a été annulée, a annoncé ce soir l'organisation du Dakar.

Le leader du classement général avait été sanctionné sur la foi de propos rapportés par un pilote de la catégorie quads, Kees Koolen, selon lequel il aurait été heurté durant la spéciale de samedi par le pilote de la Peugeot 3008 DKR. De plus, ce dernier ne se serait pas arrêté pour lui porter secours, comme cela doit être fait dans ce type de situation.

Peugeot a présenté mardi soir de nouveaux éléments aux commissaires sportifs, notamment les données de la télémétrie de la voiture pilotée par Sainz. Après analyse, les commissaires ont décidé ce mercredi et annoncé peu après 18h, heure de Paris, l'annulation de la pénalité.

"La télémétrie n'a déterminé aucun choc, peut-être un contact, mais en aucun cas un impact", a réagi le directeur sportif de Peugeot Sport, Bruno Famin. "L'accéléromètre ne l'a pas remarqué, pas plus que Carlos. Nous avons envoyé cela aux commissaires. Je ne veux pas faire de jugement de valeur, chacun fait son travail avec la pression et les moyens qu'il a."

"À la télémétrie, il est visible que Carlos suit le quad de 12 secondes à 50 km/h et quand le [pilote du] quad perd le contrôle, il freine alors jusqu'à 37 km/h."

L'écart au général entre Sainz et l'autre 3008 DKR de Stéphane Peterhansel, deuxième, est donc désormais d'une heure et 45 secondes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Carlos Sainz , Kees Koolen
Équipes Peugeot Sport
Type d'article Actualités