Peterhansel a égalé un motard nommé... Peterhansel

partages
commentaires
Peterhansel a égalé un motard nommé... Peterhansel
Par : Jean-Philippe Vennin
7 janv. 2016 à 09:02

Stéphane Peterhansel a remporté mercredi sa 33e victoire d'étape sur le Dakar dans la catégorie autos, la première avec Peugeot. Il a ainsi égalé son record de succès sur deux roues.

#302 Peugeot : Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
#302 Peugeot : Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
#302 Peugeot : Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport

Avec L.R., Jujuy – Peterhansel a remporté cette première étape sur le Dakar 2016 dans ce qui était le premier vrai test de cette édition 2016 pour les 2008 DKR revues et corrigées.

Le terrain était assez rapide avec beaucoup de portions droites où tu es à fond et quelques parties techniques agréables à rouler. C’était aussi une spéciale en altitude où l’an dernier, nous n’étions pas très performants,” dit-il.

Dans l’ensemble, nous sommes restés propres sans commettre d’erreur de navigation et en gardant en tête l’étape du lendemain quant à la gestion des pneus et de la mécanique. Nous sommes prêts pour la seconde partie du marathon mais les écarts sont minimes.”

Le départ de chaque étape étant donné dans l'ordre du classement de celle de la veille, Peterhansel ouvrira cependant la route aujourd'hui jeudi pour la seconde moitié de cette étape marathon, ce qui pourrait être un handicap.

C’est une victoire pas très intéressante car tu ouvres le lendemain,” disait-il mercredi soir. “Sébastien a le bon truc. Il part 3e et aura nos traces devant mais on ne peut pas savoir pendant la course. On roule sans info sur les écarts. En tout cas ça fait plaisir.”

Depuis le début du rallye, l'ancien pilote Mini a pu apprécier les progrès effectués par la 2008 DKR et en particulier sur son moteur. Le résultat de tout le travail abattu par les ingénieurs de Vélizy.

C'était une spéciale bien meilleure pour le moteur Peugeot en comparaison avec les problèmes auxquels nous avons fait face l'an dernier avec l'altitude,” avait-il expliqué en arrivant au bivouac. “Les ingénieurs ont maintenant trouvé un bon équilibre et on a moins de pertes de puissance. Bien que nous ayons eu une chute de puissance, ça n'a pas été soudain.”

Et Peterhansel de revenir à la course pour parler de la spéciale de ce jeudi qui, longue de 327 km, emmènera les concurrents de Jujuy à Uyuni en Bolivie: “Elle sera aussi longue et en altitude. Ce sera la seconde partie d'une étape marathon et il nous faut voir quelle stratégie adopter car nous allons ouvrir la route. La clé sera la navigation,” a-t-il conclu avant d'aller manger un morceau et prendre une douche, “car la voiture va bien et là, on ne peut que nettoyer les vitres. On va rester au calme.”

Les spéciales qui devraient le mieux lui convenir – et normalement mieux qu'à Sébastien Loeb – étant encore à venir, tous les espoirs lui sont permis de remporter un sixième succès au classement général qui lui permettrait, là aussi, d'égaler Peterhansel le motard...

Prochain article Dakar
Quads - Hernandez vainqueur pour quatre secondes!

Article précédent

Quads - Hernandez vainqueur pour quatre secondes!

Article suivant

Classements généraux - Loeb et Goncalves leaders

Classements généraux - Loeb et Goncalves leaders

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Stéphane Peterhansel
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités